AccueilPortailFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Un choix difficile... Ou pas. [quête]

Aller en bas 
AuteurMessage
Finn Lame

avatar

Masculin
Nombre de messages : 443
Age : 24
Date d'inscription : 16/09/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Un choix difficile... Ou pas. [quête]   Sam 20 Juin - 8:03

Finn regardait et retournait encore et encore le papier que le messager venait de lui laisser. En fait, il en avait deux dans les mains, et il pesait le pour et le contre pour savoir quelle offre était la plus rentable. En gérant bien son affaire, il pouvait obtenir une somme d'argent substantiellement plus élevée que celle promise par la prime. Il regarda le messager se retirer par la fenêtre qu'il venait de briser, et il rangea d'un geste négligent l'arbalète qu'il pointait encore une seconde auparavant sur cet étrange personnage. Dommage qu'il ne lui ait pas donné de raison de tirer, ses carreaux spéciaux produisaient toujours des effets rigolos avant que la victime ne trépasse. Il se tira péniblement de lit, rejoignant avec difficulté son bureau, son corps abimé lui donnant la cruelle impression qu'il venait de courir un marathon. Il s'assit lourdement sur la chaise, et prit une plume pour écrire, laissant sa main courir sur le riche vélin qui lui avait été fournit par le premier messager, celui qui représentait la paix et l'amour, en somme...

" Très chers membre du très estimé conseil,
J'ai bien entendu votre requête, et je sais qu'il est de mon devoir d'aider mon prochain. Le problème, c'est que je ne travaille pas gratuitement. Ma pauvre mère, atteinte d'une maladie la laissant souffreteuse et nauséeuse, risque de mourir bientôt si je ne lui achète pas ses coûteux médicaments. Or, mon père, doublement manchot, ne peut subvenir à ses besoins, et c'est avec les larmes aux yeux que je vous adresse à mon tour une supplique : payez moi la moitié de la somme promise d'avance, que je puisse sauver sauver ma génitrice d'une mort atroce, et mon père d'une tristesse sans fond.
Je vous en supplie à genoux, estimé conseillers.
Votre dévoué.

PS : vous livrerez l"argent au 54, allée du chêne qui dort à N'argoss, dans la cave."

L'alchimiste laissa se peindre sur sa figure un sourire des plus satisfaits. C'était poignant, émouvant, et ça contenait une pointe de provocation bon enfant. Si ils acceptaient, ce dont il doutait venant de ces rapaces, ce serait toujours un peu d'or facilement gagné, ce qui n'était jamais rejetable par les temps qui couraient, et s'ils refusaient, il se serait bien foutus d'eux, ce qui était déjà en soi un fin qui justifiait amplement les moyens qu'il pouvait mettre en oeuvre, au demeurant peu élevés. Il se leva, et héla sa fidèle monture, son ogre adoré, Grakk. Le géant passa la porte de la chambre, courbé en deux pour ne pas arracher cette dernière de ses gonds, et Finn lui dit simplement d'aller remettre le message désormais cacheté au messager qui attendait en bas, dans le hall de l'hôtel, avant de revenir séance tenante. L'ogre n'était pas très fin, mais il s'exécuta néanmoins promptement, pendant que le jeune réfléchissait. Les pierres runiques possédaient des propriétés alchimiques très intéressantes, mais à cause de leur rareté, il n'avait toujours pu obtenir que des cailloux dénués d'intérêt. Il fallait qu'il se débrouille pour en obtenir au moins cinq kilos de première qualité, et un approvisionnement régulier, toujours d'aussi bonne qualité. Les pirates seraient sans doute plus disposés à partager avec lui ce trésor national, d'autant plus que leur statut de contrebandier lui donnerait bien d'autres avantages. Le jeune homme secoua pensivement la tête, quand un bruit le tira de ses réflexions : Grakk était remonté. sans attendre, l'alchimiste rangea ses affaires dans sa sacoche, et grimpa sur le dos de son géant, tout en lui disant d'exploser le mur qui donnait sur la rue. Il pourrait ainsi partir sans payer. Son séide s'éxécuta, et les débris tombèrent sur les pavés en contrebas, écrasant au passage une jeune femme innocente. L'alchimiste, arrivé en bas grâce au saut prodigieux de Grakk, prit la parole en contemplant le cadavre - ou du moins ce qu'il en restait - d'un air désolé, histoire de calmer la foule en colère :

" Très chère, votre grain de peau laisse à désirer. Pour cent pièces d'or seulement, je peut vous vendre une lotion de mon invention. Une brillante comme celle d'une fraiche pucelle, la lotion du docteur Finn ! Je ne saurais pas être tenu responsable des effets secondaires imprévus, et je ne rembourse rien. Accessoirement, ça débouche bien la plomberie, aussi... "

Sans s'interrompre, il fixa la foule d'un oeil mauvais, pendant que Grakk mettait en évidence ses quatre bras musclés :

" Des volontaires pour que je m'occupe de leur tuyauterie à grand coup d'acide dans la gueule ? Non ? Alors circulez... Paysans stupides ! "

Perché sur son géant, l'alchimiste fendit la foule hostile, mais néanmoins trop craintive pour faire quoi que ce soit à son égard. Le reste de sa journée se déroula sans interruption gênante, et il arriva bientôt à a mine. Sa gueule béante sur de noires profondeurs ne lui donnait guère envie de s'y aventurer, mais il n'avait guère le choix. D'un grognement discret, il ordonna à sa monture d'avancer, pendant qu'il tirait de son sac une torche, qu'il alluma en la frottant contre les parois de l'antre. La lueur jaunâtre de cette dernière jeta des ombres étranges sur les parois de ce lieu, donnant l'impression qu'elle bougeaient, animées de leur propre volonté, à mesure que l'alchimiste se déplaçait. Il arriva au lieu de la rencontre, et fixa l'assemblée qui semblait l'attendre, réunit autour d'une table, un air grave et sérieux fiché sur le visage de chacun. Il adressa un salut léger de la main, tout en souriant de la manière la plus innocente possible, et il prit le premier la parole :

" Salut salut la compagnie ! On m'a appelé, je suis arrivé, et j'attends mes instructions, ainsi que mon avance. Non négociable. "

Les deux derniers mots avaient étés prononcés de manière bien appuyé, pendant qu l'ogre montrait les crocs. Culminant à largement plus de deux mètres, il suffisait amplement à impressionner n'importe qui, et Finn attendit donc, les deux bras croisés sur la tête du monstre, la tête appuyée au creux de son coude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Un choix difficile... Ou pas. [quête]   Sam 20 Juin - 20:51

Un silence. Quelques regards qui s'échangent entre les pirates, puis qui se reposent sur cet homme devant la sortie... Un léger bruit de fond... Quelques ricannements. Puis, vient le fracas des éclats de rire dans la grotte. Bruit fort et emplifié par les lieux, cela n'empêchait pas les pirates de rire à gorge déployée. Certain tappant sur la table sous l'effet du rire et de l'alcool, d'autre préférant échanger des remarques cinglantes avec leur voisin sur cet homme qui venait d'arriver...
Enfoncé dans un siège un peu en retrait, dominant la masse de pirate, un homme amena une cigarette à ses lèvres, en allumant le bout. Puis, tirant une longue taff, il laissa la fumée envahir ses poumons. Recrachant le tout entre ses lèvres, laissant la fumée grise remonter autour de lui, il leva lentement son regard expérimenté sur cet homme ici présent.
Se levant lentement, ce pirate s'avança, sortant de l'obscurité pour entré dans la lumière des torches disposées dans cette partie de la grotte.
Cheveux noirs coupés plus dans le court que le long, cache oeil sur l'orifice droit, cigarette entre les lèvres, un regard vert luisant dans l'obscurité comme dans la lumière.
Les armes tintaient à chacun de ses pas, alors qu'il progressait lentement entre les pirates. N'hésitant pas à repousser d'un geste hargneux du bras tous ceux qui risquaient de tomber sur lui sous l'ivresse, il finit par se dégager de cette masse hilare. Un poing contre sa taille, il attrapa sa clope de son autre main, la retirant de ces lèvres pour souffler un long filet de fumée. Puis, relevant sa tête en laissant sa cigarette dans sa main, il laissa son regard peu rassurant observer cet inconnu et sa créature...
De près, on se rendait compte que cet homme était imposant. Leur employé sur son géant l'était par la taille et la force de ce colosse massif, mais... Le pirate, lui, dégageait une de ses impressions étrange qui vous terrifiait sans qu'il n'ait dit un mot. Des épaules bien carées, des bras aux muscles forts et aux cicatrices laissant entendre son expérience, il était vraiment imposant, même en autant bien plus petit que le géant.

- T'a une grande gueule toi... Tu penses que ce p'tit truc suffit à effrayer des pirates ? Déconne pas !

Lâchant sa clope, l'écrasant de son pieds de manière ne présentant pas vraiment un accueil chaleureux... Posant de nouveau son regard sur l'alchimist et son espèce d'ogre sur lequel il était juché, un petit rictus sadique et moqueur déforma ses lèvres. Il glissa sa main le long de sa jambe, empoignant quelque chose. Tirant lentement l'arme qui trônait contre lui, le métal noir passait inapperçut dans cette grotte. Les sangle de cuir noir se défirent alors que l'arme quittait son étuit...
Un fusil à pompe. Modifié sans le moindre doute possible. Rechargeant lentement l'arme, le pirate la chargea, et planta son regard dans celui de l'avorton qui parlait de manière un peu trop insolente, sans pour autant le viser.

- Ici, t'es chez les pirates mon grand. Alors évite de jouer les durs. Je suis sûr que t'aimerais pas que toi et ta p'tite bêbête soyez transpercé par mon joli joujou, hein mon salaud ?

Dans un sourire carnacié, il posa son fusil sur ses épaules, ses deux mains imobilisant l'arme. Puis, faisant quelques pas en direction de son invité, il se retourna brièvement vers les autres pirates, leur accordant un bref regard. Puis, soupirant, il leva les yeux au ciel, apparement lassé que tout ce passe si facilement... Enfin, l'action viendrait plus tard.

- N'empêche que j'aime bien ta grande gueule, p'tit con. On était en train de boire, viens. T'es un homme, tu vas pas dire non à un p'tit verre, hein ? On parlera taff' après, t'inquiète pas... J'ai eut des info sympa, on va pouvoir s'en mettre pleins les poches si ça t'intéresse... Mais le contraire m'étonnerais, hein ? Met toi à l'aise !


x ~ Au même moment, bureau du chef de l'exploitation minière ~ x


- Il se fou de nous ?! Payer à l'avance pour aider sa famille ! Et puis quoi encore ?! Ca doit encore être un de ses petits emmerdeurs qui sont prêt à tuer mère et père pour l'argent, et il veut nous faire gober ça... Laissez tomber ! Trouvez un autre mercenaire et laissez celui là crever avec sa mère malade !

- B... Bien messire...

- Déjà qu'on le paie, il veut en plus nous escroquer de l'argent... Si il agit ainsi, soit il va refuser, soit il a trouvé mieux... Pensez à renforcer la sécurité du rez de chaussé et du second étage.

- Vous pensez vraiment que les pirates vont tenter quelques choses...?

- Ils ne sont pas stupides ! Préparez vous au lieu de parler !

- Ah... A vos ordres !

- Incapable...

~~~


- Haha, désolé, mais pas le temps de cuver les gars ! On passe tout de suite au plan... Bon, c'est simple. Ces cons ont foutu leur QG dans la ville, mais assez loin du palais et tout le blabla pour qu'on face notre coup sans trop de subir. Bref. Deux snipers descendent les gardes à l'entré. Ceux qui ont des explosif, visez les étages supérieurs. Tous aux dessus du troisième étage, vous faites péter. Z'avez le droit aux obus perdu tant qu'on est pas entré.

S'arrêtant, il regarda les pirates autour de lui, alors que certain aiguisaient leur couteau, écoutant attentivement, d'autre rechargeant déjà leurs armes. Ca allait être un jolie bain de sang...

- Ensuite, Finn' - notre traitre - va passer par derrière avec moi. Sa p'tite bestiole va péter un mur ou deux, et on va entrer. On se retrouve aux troisième étage quand vous aurez tout descendu. Dès que c'est réglé, on prend le magot, vous partez par devant et vous derrière avec la bêbête. Vous irez plus vite à moto, et l'autre aura besoin d'un tireur si il est perché sur sa bestiole contre les rescapés.

S'arrêtant, il soupira. Attaque éclaire, l'objectif était d'en descendre un max et de récupérer l'argent. Ensuite, il se tirait avec le mercenaire, et le tour était joué.

- Ah, ouais... Et si t'essaye de nous trahir mon salaud, tu finiras troué dans l'heure, t'inquiète pas pour ça... Les pirates ont toujours des p'tits secrets qu'ils ne révèlent pas, mais trahit nous et tu crèves... En plus, on peut t'apporter gros... Des questions ?

[Hésite pas à faire avancer la quête en allant jusqu'à l'arriver devant la cible si besoin est]

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un choix difficile... Ou pas. [quête]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Freesby :: Mine de pierre runique-
Sauter vers: