AccueilPortailFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Train des souvenirs... [PV Effemmir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mar 2 Juin - 17:02

Le train roulait, dans un des wagons il y avait une femme, le wagon était bondé, sur ses jambes croisé il y avait un livre, sur ce livre il y en avait un autre plus petit, plus discret et bien plus secret. Le premier s'intitulait "La langue des anciens" et le second semblait n'être qu'un petit carnet de note. La femme portais une cape, elle avait des bottes noirs, un pantalons de toile noir avec des coutures rouges, son haut était une veste de cuir refermer jusqu'au col, cachant le bas de son visage. Son coude poser contre le rebord de la fenêtre elle lisait en silence, entendant le brouhahah normal de l'expres. La femme leva le nez de son livre, son regard brun se posa sur le paysage qui défilait. Un homme s'assit à côté d'elle, il se pencha, posant ses coudes sur ses genoux. La semi-dragonne tourna les yeux vers l'homme, elle poussa un faible soupire avant de reposer son regard sur le paysage défilant.

-Corbac ?
-Quel est la cible ?

L'homme déglutit, n'osant pas poser le regard sur la mercenaire de renom, il avait peur de mourir, lui, un petit politicien bien tranquille, il avait peur de mourir et il avait aussi peur que le contrat échoue. Il avait déboursé une énorme somme d'argent pour ce contrat et engager la meilleure. L'homme se balança quelques peu, stressé, cela n'échappa aux yeux futifs de la mercenaire qui esquissa un petit sourire aux coins de ses lèvres. L'homme fit une petit signe de tête vers une mère de famille avec ses deux enfants, deux garçons, un qui devait avoir 15 ans et l'autre devait avoir à peine une dizaine d'année. L'ainée lisait calmement en envoyant boulet son frère qui voulait jouer avec lui visiblement. L'homme avait les mains moites, il les essuya sur sa cape avant de murmurer.

-Elle...
-Avec les gosses ?
-... O-oui.
-Bien.

Dracos se leva lentement, rangeant le livre et le carnet à l'intérieur avant de sortir un fusil à pompe, elle l'arma, le pointa sur la femme. Un coup de feu énorme retentit, le sang gicla, la tête de la femme était explosé. La mercenaire remit sa capuche sur ses cheveux, elle sourit, enjamba l'homme qui s'était jeté au sol sous le coup de feu, elle s'approcha de sa proie et des deux enfants, se baissant à leurs hauteurs. Les autres personnes du wagons refusèrent de s'interposer, reconnaissant le travail d'un mercenaire et surtout ne voulant pas y passer. La mercenaire posa une main sur la tête de l'ainée de l'autre enfants, tout les deux sous le choc et avec des partis du crâne de leurs mère sur le visage.

-Vous êtes de bons garçons. Votre père m'a engagé pour tuer votre mère et votre mère m'a demandé de vous emmenez quelques parts après sa mort. Vous me suivez ?

Les deux garçons regardaient la mercenaire encore sous le choc, tremblant, les yeux pleins de larmes. Dracos sortit un nounours appartenant au plus jeune, lui donnant. Le train entra en gare quelques minutes après, la mercenaire sortit avec les deux garçons qui avait prit chacun une de ses mains. Elle s'avança sur le quaie, l'homme de tout à l'heure la suivit, courant après. La mercenaire appelé Corbac, la mercenaire la plus redouté en ce moment se retourna lâchant les mains des deux garçons, elle dégaina de nouveau son fusil à pompe, un nouveau coup de feu retentit, une douille toucha le sol et Dracos reprit les mains des deux garçons.

Quelques minutes plus tard, elle était à côté de la gare, dans une petite taverne de contrevenant, les deux garçons pleurait, le plus grand prenant dans ses bras le plus jeune. Dracos était pensive, regardant les deux jeunes hommes et attendant celui qui devait les reprendre et la payé.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »


Dernière édition par Miss Corbac le Mar 28 Juil - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mar 2 Juin - 17:47

Brrr... Le courant d'air en poussant la porte... Cette taverne est aussi glaciale qu'un tombeau sous-terrain. Je n'ai pas l'habitude d'avoir froid, même en hiver mais avec l'air climatisé, l'anbiance était plus que froide.

Tient, en parlant de tombeau, il y a environ 30 minutes, un gars est mort la tête explosée. C'est certe violent mais elle avait disparue "clean" comme en dit. Il n'avait pas de reste de crâne ou d'organe. Seulement de la bouillie. Mais c'était un fusil qui avait fait cela à cause du cou qui avait l'air déchiré au lieu de coupé tel du beurre. Je m'étonne parfois de mon aisaince à décrire la façon que les personnes meurts... Si seulement la police est aussi logique que moi. Il aurait beaucoup moins de tueurs en balade...

La première chose qui me frappa en entrant dans la taverne fut deux enfants qui pleurait dans les bras de l'autre. Et leur mère les regardait sans rien faire, Quelle éducation médiocre... Habituellement, on amène ses enfants à la taverne pour manger un bon repas ou bien une glace à la fraise, pas pour les laisser pleurer et déranger les autres client d'un spectacle aussi dépressif...


Je m'approcha des enfants et me mit à genoux devant eux.

-Hé, vous voulez voir quelque chose d'amusant?

Je sortis de mon sac le bocal d'eau contenant Méphisto. La boule de poil noir flottait et ronflait en même temps. Je tira sur le bouchon du bocal et sortit le doudi. La petite créature répliqua d'un sympatique couinement commun. Je le mis dans les mains du plus jeune.

-Soyez gentil avec lui. Il adore les papouilles. Mais ne le lancez, frappez, mordez en aucun cas. Vous pourriez casser quelque chose,

La petite créature était sur le dos, ronronnant et attendant qu'on le gratte généreusement sur le ventre. Je me releva et regarda la femme. Elle n'avait pourtant pas l'air de quelqu'un qui a eu des enfants...

-Dure journée, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mar 2 Juin - 18:53

Le corbeau avait les yeux fermés, elle se massait le cou avant d'ouvrir à moitié ses yeux, regardant les deux enfants avant de remarquer une nouvelle présence, glissant son regard sur l'homme qui s'approchait, elle glissa sa main vers le son fusil à pompe sous sa cape. Voyant que celui-ci n'était pas un danger, elle se décontracta, fit craquer sa nuque, croisant de nouveau ses bras et ses jambes. Son regard se ferma de nouveau, et elle écouta attentivement la conversation. Les deux enfants étaient entrain d'arrêter de pleurer petit à petit grace à l'animal dont il s'occupait. L'homme s'était tourné vers elle, elle soupira, ouvrant ses yeux et posa un regard froid sur l'homme, marmonnant entre ses lèvres quelques médisance. Elle aurait jamais du s'occupé d'un pareil contrat, d'abord tuer la mère, s'occuper des gosses et les remettre à l'amant de madame. Que c'était compliqué parfois son boulot... Mais ce contrat était gracieusement payé et cela suffisait à la mercenaire. D'un oeil, elle jugea l'homme avant de soupirer et de poser son regard sur les enfants. Dracos haussa les épaules, le corbac fit un signe discret au patron qui apporta de quoi manger eux deux enfants. Elle ? Elle ne pouvait jamais manger durant un contrat.

-Pas plus que d'habitude.

L'aîné regarda le corbac qui soupira avant de pousser son assiette d'un doigt vers lui, elle sourit faiblement. Elle n'aime pas les gosses d'habitudes, mais vu ce qu'elle venait de faire... Détruire une famille unit, du moins pas tant que ça. Sinon, elle aurait pas tué les deux parents. L'aîné se mit en face de la table, il regarda droit dans les yeux le corbac avant de prendre son courage à deux mains.

-Pourquoi vous avez fait ça ? Pour...
-Un meurtre est un meurtre... Ne cherche pas à lui donner un sens. Si tu me hais, et bien devient fort pour venger ta famille. Mais comme je t'ai dit, ton père voulait me laisser te zigouiller toi et ton frère. Un certain...

La mercenaire fouilla dans une poche et sortit une note avant de la tendre à l'aîné.

-Franck va venir vous cherchez. Il vous élèvera avec le reste de ta famille. Je m'occupe juste de votre protection en attendant son arrivé. Vous êtes mon gagne-pain pour le moment alors mangez et craignez rien, si je dois vous tuez, vous le saurez.

L'aînée acquièsca et se jeta sur la nourriture sans paraître pour un goinfre, son petit frère serrait l'animal dans ses bras, le caressant, le papouillant et souriant comme un gamin. La mercenaire la regardait, soupirant avant de sourire faiblement devant l'expression du petit. Avait-il conscience que sa mère ne reviendrait plus ? Dracos tourna la tête vers le nécromancien, détaillant son aura avant de reposer son regard sur les deux enfants.

-'Sont pas les miens comme vous l'aurez deviné. Merci de leurs avoir donner un truc pour les occuper, moi et les gosses...

Le corbeau se massa le cou pensive avant de soupirer, son enfance n'avait été qu'un champ de bataille et qu'un champ de guerre et d'entrainement. La jeune femme détailla les petits avants de soupirer, fermant ses yeux et se demandant si un jour elle retrouverait ses deux garçons sur son chemin. Elle se demandait si un jour, elle pourrait enfin arrêter tout ça...

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mar 2 Juin - 20:33

L'homme qui est mort tout à l'heure devait être leur père... J'ai vraiment pitié pour ces enfants... Ils n'auraient pas dû assister à un tel spectacle sanglant. Le plus vieux aura cette scène gravée à vie dans sa mémoire. Pour le plus jeune, j'en ais aucune idée. À cette âge, la mémoire fait défaut. Regardez-le... Il joue avec la bestiole comme si ses parents étaient partis faire les courses. Au moins, les enfants ne sont pas comme des poissons rouges. Ces poissons ont une mémoire courte de 10 secondes. Après, ils oublient... Mais j'aurai aimé pour le futur de ces enfants qu'ils soient des poissons pendant quelques minutes...

Toutes personnes normales auraient dit que cette femme mercenaire est une sans-coeur pour accepter un contrat de la sorte. Mais ils font ça pour l'argent. Ils ont des buts à suivre et rien ne peux ne les arrêter, même pas des choses tel que les sentiments. Je ne la dénoncerai pas. C'est un travail comme un autre. Moi, je récusite bien les morts alors dans un sens, cette femme "m'aide" à continuer ma profession. Certe, c'est cruel avec ce point de vue... mais il faut bien se rendre compte que le monde n'est pas un paradis, seulement le hall d'entrée de l'enfer.


-Il n'y a pas de quoi. Moi aussi j'ai de la difficultée à supporter les enfants mais il suffit seulement de les divertir et de leur donner ce que l'on peux pour qu'ils deviennent leur propre personne... Mercenaire doit être un bien dur travail quand ils vous regardent de cette façon dans les yeux. Ils ont un éclat de vie et de savoir qu'une personne d'une quarataine d'année n'a plus. Tout est merveilleux et simple pour eux.

C'est pour cela que je ne serais pas capable de tuer des enfants. Les adultes ont développés leur savoir, la connaissance du monde et tout devient terne autour d'eux. Pour les enfants, ils ne savent rien. Pur comme des agnaux. J'avais un poids sur le coeur en pensant qu'ils sauront la vérité dans quelques années que leurs parents sont six pieds sous terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mer 3 Juin - 16:51

Merveilleux ? Simple ? Les yeux de Dracos se fermèrent à moitié, tandis qu'elle repensait à son enfance à elle, pour elle, ça a été sang et entrainement, drogue et douleur, souffrance éternel et son regard d'enfant a été bien vite changer par celui d'un fauve sanguinaire. Elle fourra ses mains dans ses poches, étirant ses jambes en évitant de toucher celle des deux enfants. Non pas qu'elle avait du mépris pour eux, mais qu'elle avait peur de les contaminer de cette peste qu'est la vengeance. Elle vivait pour ça après tout et faisait ça pour la même chose froide et ignoble qu'est la vengeance. Voyant toujours le nécromancien debout, elle se glissa un peu plus à gauche, laissant l'homme s'assoir.

Au fond, elle les enviait, ce regard insouciant même si il venait de perdre leurs parents, c'était une chose encore acceptable. Leurs regards ne changerait jamais comme le sien avait changé. Elle les enviait, avoir connu des parents aimant jusqu'a maintenant, avoir eut de l'amour de leurs géniteurs, elle... Elle n'avait eut qu'un entrainement digne des plus grands monstres et un nom qui ne l'enchantait pas. Son prénom, tout cela, elle s'en souvenait grace à son père de sa mère ne ressortait qu'un nom idiot... Un nom d'une arme de guerre de destruction massive. Ouais... Au fond, elle était une arme.

Comparé à cette enfance le métier de mercenaire était un fleuve tranquille par moment, elle se battait avec une hargne sans précédent juste pour se venger. Haussant les épaules et regardant vaguement ses enfants qui avait toute leurs vies devant eux pour oublier ces meurtre atroces, elle répondit d'une voie absente.

-Le métier est le métier, si on s'attendrit devant deux enfants on a signé son arret de mort. Dans le métier on a une "sélection naturel" les plus faibles se font bouffé par les plus forts.

Le corbeau ferma lentement ses yeux, laissant ses mains jouer avec une dague dans chacunes de ses poches. Elle poussa un nouveau soupire et sur ses paupières se fut un véritable cinéma de sa vie, sa vie... Ah oui... Sa douce vie, d'abord une enfance mené comme un entrainement militaire de haut niveau, ensuite une guerre et une adolescence réduite à l'esclavage, abusé par un prince et enfin un sauvetage et la femme qu'elle était n'était... Qu'une mercenaire. Encore et toujours une arme. Dans un petit sourire, Dracos se dit que c'était sa destiné, être une arme, avoir un maître et être utiliser. C'est fou comme le destin est bien fait quand on y pense. La mercenaire rouvrit ses yeux, balayant la taverne d'un regard avant de soupirer.

-La mémoire est une chose inutile quand on est mercenaire, les souvenirs nous torture trop souvent. Enfant, adolescent, adulte... Quand on est dans ce métier, on doit jamais hésiter à appuyer sur la gachette.

Le corbeau fixa le plafond encore quelques instants avant de laisser son regard retomber sur ces enfants, sa tête droite, elle sortit une main de ses poches, se massant la nuque. Ses yeux voilés et son esprit perdu dans des logiques qu'elle a entendu de celui qui l'a formé et appris le métier, elle fixa un instant le regard de l'aîné, elle finit par sourire faiblement, refermant ses yeux. A quoi bon regretter ? Ce n'est pas à elle de le faire.

-Au fond, ce n'est pas nous les coupables, nous ne sommes que des armes utilisé par d'autres. Ceux qu'on doit blâmer sont ceux qui nous engagent pour appuyer sur la gachette. Ce sont à eux d'avoir des remords, pas nous.

Elle marqua une petite pause avant de reprendre, un ton plus bas.

-Si nous tuons, c'est que quelqu'un nous l'a demandé.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mer 3 Juin - 18:15

Je ne pouvais réfuter ce qu'elle disait. Tout ce qu'elle disait était vrai pour moi aussi. La différence est que je suis né nécromancien et non devenu. J'étais donc destiné à rester dans le côté noir de la magie. Certaines personnes ne comprendront jamais que le destin peu parfois être écrit d'avance quand l'environnement est déjà entièrement défini. Tant de règles... De restrictions strictes...
C'est pour celà que je marche sans savoir où aller. Pour me laisser un peu de surprise dans notre courte vie d'humain. Je ne serais jamais capable d'avoir une routine quotidienne. Autant pourrir dans un coin au lieu de s'épuiser à faire quelque chose que l'on sait déjà.

En voyant la femme se déplacer un peu, elle voulais surement que je m'asseois. Je ne voulais pas lui demander pour être impoli mais maintenant qu'elle me l'offre, je ne refuserai pas une telle occasion. Elle semblait tellement épuisée de la manière qu'elle agissait. Toujours un air rêveur et se manssant la nuque à cause du stress du métier.


-Je ne vous en veux absolument pas pour les avoirs tués. Vous avez absolument raison sur tout ce que vous dites. C'est... presque une bonne chose que cette personne ait demandé de disparaitre. Au moindre problème, elle n'aurait pas hésité à redemander l'aide à un autre mercenaire. Elle l'a déjà fait une fois. Et jamais deux sans trois... C'est une sorte de cercle vicieux de mort et de tristesse. Heum... Désolé de parler ainsi... Déformation professionelle.

Mes maitres nécromanciens m'avaient apprit à analyser toutes choses qui pouvaient être mauvaise pour haïr ce monde encore plus. De cette façon, on développe une rage intérieur et ça permet de déployer encore plus de magie qu'une personne sereine. C'est souvent pour celà que les nécromanciens les plus fort sont aussi les plus mégalomane...

-Je me nomme Effemmir. Je suis nécromancien et marchant d'armes et d'objets nécromantiques.

Autant me présenter si on parle de mort. Je ne comprendrais pas ce qu'elle ressent mais au moins, j'en connait un peu plus ce qu'il y a au-delà de la mort, Et je pourrais peut-être vendre quelques trucs si je suis chanceux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mer 3 Juin - 22:07

La jeune femme, prise dans ses souvenirs de son enfance et sa croissance bestial sursauta presque en voyant le nécromancien à ses côtés, soupirant et fermant simplement ses yeux quelques secondes, chassant son passé avec vigueur pour avoir la paix. Train de souvenir affreux qui dévalait les rails de sa mémoire, de son esprit et puis de ses paupières, des images plus sanglantes les unes que les autres. D'autres images plus horribles les unes que les autres, la peur, la tristesse, la haine resserra la gorge sèche de la jeune femme qui déglutit avec difficulté. Train de souvenir qui, dans chaque wagon, était remplis de cadavres et de personnes qui l'avait blessé meurtris. Train de souvenir allant directement vers la conscience de la jeune femme, essayant vainement de la faire culpabiliser, douter, regretter pour enfin la faire chuter. La mercenaire rouvrit les yeux, secouant quelque peu la tête, elle recroisa ses bras et ses jambes. Ecoutant les paroles de l'homme d'une oreille tandis qu'elle était dans une guerre intérieur avec ses souvenirs hantés. Dans un soupire, elle se demandait comment se débarasser de tout cela, s'arracher le coeur ? S'estropier de ses sentiments ? Se faire laver le cerveau ? Sceller ses souvenirs ? Non... Aucune de ses méthodes n'était assez puissantes pour ces souvenirs qui arrivait à faire perdre pied à la mercenaire. Peur, tristesse, regrets... Comment chasser ses ennemis internes ?

Le corbeau tiqua sur quelques mots du nécromancien, sortant de ses noirs pensées pour sourire un peu. L'homme n'avait pas choisis de mourir, c'était elle qui l'avait tué, de pleins grés. M'enfin, comment pouvait-il s'en douter ?

-Leurs pères est mort de mon propre intérêt. Il avait demandé la mort de son ex-femme ainsi que ses deux fils. J'ai jugé bon de le tuer et de laisser ses fils vivrent.

L'aînée paraissait choqué des paroles que tenait Dracos mais elle s'en fichait royalement, quand celui-ci se présenta, Dracos le regarda un instant. Non pas que cela la répugnait, non, non, juste qu'elle et son prénom... Son nom de famille... Of, à quoi bon ? Dans un soupire, la mercenaire sourit faiblement avant de répondre à l'homme.

-Appeler-moi corbeau. Mon identité importe peu malgré ce que vous pourrez en penser. Ce n'est pas parce que vous ne m'inspirez pas confiance ou parce que je n'aime pas les nécromanciens, juste que...

Les yeux bruns de la jeune femme s'élevèrent vers le plafond, elle avait l'impression d'étouffer dans cette taverne, dans un soupire, son regard se voilèrent, des souvenirs, encore et encore... Un nouveau passage du train. Elle remit sa tête droite en silence, fermant ses yeux et souriant simplement.

-... J'ai pris pour habitude de répondre au nom de corbeau et non au mien.

Dracos posa son regard par inadvertance dans celui de l'aîné, son jeune frère jouant toujours avec l'animal en souriant et jouant, qu'il était insouciant. La mercenaire se redressa un peu sur la banquette, se câlant correctement pour ne pas glisser. Le silence s'installa, un silence gêner. La jeune femme poussa un faible soupire avant de prendre ce regards froids et meurtrier qu'elle avait quand elle était en contrat ou qu'elle allait tuer.

-Si tu as quelques choses à dire... Dis-le.
-Vous êtes ignobles ! Mon père n'aurait jamais pu faire ça ! Il n'aurait jamais... Demander... De nous... Tuer !
-... Tsss... J'aime vraiment pas les gosses. Dis-moi gamin...
-Daï ! Je m'appelle Daï et lui c'est Edwär !
-Bien Daï...

Dracos se pencha vers lui, posant ses bras sur la tables, laissant son regards se plonger dans celui du gamin le glaçant sur place. Elle siffla entre ses lèvres avant de reprendre, laissant le son de sa voie lécher le visage de manière désagréable celui du pauvre gamin qui voulait tenir tête à une mercenaire.

-Ton père est un politicien vrai ?
-O-oui.
-Ta mère est une héritière du comte Gradvich de l'état Elfique ?
-Co-comment vous savez...
-J'ai mes sources. Bien... Ta mère a une importante fortune sur le dos, fortune qu'elle vous a légué à toi et à ton p'tit frère, fortune que ton père voulait mettre la main dessus pour relancer sa carrière qui faisait un flop dans l'empire humain. Le seul moyen d'avoir le pognon était de tué sa femme toi et ton p'tit frère. Mais si ce n'était que cela, votre chère mère a un amant très intéressant pour moi, il se nomme... Hmm... Tiroï non ? C'est un assistant du maître Graouïch qui a conçu les plans du palais des roches. C'est seulement pour cette raison que j'ai accepté ce contrat.
-V-v...
-Les mercenaires ne sont pas tous des salauds, ainsi quand j'ai vu toi et ton frère entrain de dormir cela m'a rappelé mon grand-frère casse-pied. J'ai donc avertis votre mère deux jours avant sa mort du contrat, elle m'a payé une jolie somme et m'a donné quelques tuyaux sur ce que je cherche pour que je vous sauve, bute votre père et vous mets dans de bonnes mains. Elle a accepté sa mort et ne m'a pas demandé de tuer son mari en premier. Cela te va ?

Daï se rassit, penaud, il se mit à pleurer à chaudes larmes, Dracos se recala dans la banquette, fermant ses yeux et écouta les sanglots du gamin en silence. Elle ouvrit son regards brun, un éclat maigre et faible de compation. Elle poussa un nouveau soupire avant de passer une main sur la tête de l'aînée. Sa voie froide céda à sa voie de femme.

-Je sais ce que ça fait... Arrête de chialer et deviens fort pour protéger toi et ce qu'il te reste. Tu dois pas céder pour une chose aussi stupide qu'un contrat de mercenaire qui concernait tes proches. Sèche tes larmes daï et promets-moi de pas sombrer dans la vengeance. Parce que sinon, tu deviendras comme moi. A brisé des familles pour arriver à tes fins.

C'était rare de voir la mercenaire consoler quelqu'un hormis Jerry la fille de son maître et sa chimère quand elle était blessé. La jeune femme passa sa main sur la joue du garçon séchant ses larmes doucement et lui accordant un maigre sourire, le laissant renifler grossièrement, prendre son frère dans ses bras sans que celui-ci ai comprit un traite mot de la conversation. La jeune femme se remit dans le fond de la banquette, jetant un oeil sur le nécromancien. Elle soupira, et n'avait envie de dire qu'une chose : sans commentaire ?

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Jeu 4 Juin - 18:32

Corbeau, hein? Ça fesait classe de porter le nom d'un oiseau. Le corbeau était considéré comme un oiseau de chance auprès des nécromanciens. C'est pour celà qu'on l'appelle "oiseau de malheur". Les rumeures disent que vous allez mourir bientôt si un corbeau semble planer au dessus de vous et que vous le regardez. Pourtant, c'est un oiseau fort plus intelligent que la moyenne. Parfois charognard mais avec un magnifique plumage.
Ça lui allait bien ce surnom. Pour un mercenaire qui se cache, espionne ses cibles, les tues, et récolte les restes... Et c'est une chance qu'elle ne m'ai pas tué. Tout collait parfaitement. C'est souvent le genre de jeu que je fais avec ma manie de tous analyser...

J'écouta la discution entre l'enfant et le corbeau. J'aurai aimé être ailleurs pendant quelques secondes... Moi qui croyait qu'ils allaient apprende la raison de la mort de leur parents plus tard, c'est raté. Bah, après tout, c'est presque mieux qu'ils le savent tout de suite par la bouche de la tueuse que par quelqu'un qui n'a pas de détails... Mais c'était triste à voir... Même le doudi avait arrêté de couiner pendant un moment pour laisser un lourd silence,

Une fois terminé, les jeunes recommencèrent à pleurer... La petite bète était prise en sandwish entre les deux garçons, se demandant ce qu'il ce passait en couinant quelques "Doudi?" Corbeau me regarda avec une sorte de satisfaction et de fatigue. Mais qu'est-ce que vous voulez que je dise après ce genre de révélation?! Je ne suis pas sadique pour rajouter une autre couche de mal et je ne suis pas assez réconfortant pour amuser les jeunes. Tout ce que je pouvais faire était de resté planté là comme une fougère à regarder la scène. En fait, j'ai peu être un truc à dire...


-Vous avez bien fait. Ça sera moins douloureux pour eux de le savoir tout de suite que quand ils seront plus vieux. Ils auront plus de temps pour s'en remettre et accepter la vérité.

C'est pas terrible mais au moins, j'ai dis quelque chose. Je croisa les bras et pencha légèrement la tête. Qu'est-ce qu'il me prends? J'ai des frissons depuis tout à l'heure... Ce n'est pas normal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Dim 7 Juin - 14:14

Les deux enfants pleuraient dans les bras de l'un l'autre, l'animal prit en sandwich qui couinait ne comprenant plus trop ce qui se passait. Les sanglots des deux demi-portions irritait en un sens la mercenaire mais dans l'autre... Elle ne pouvait poser qu'un regard compatissant à leurs douleurs sur leurs frêle corps. Dracos préféra fermer ses yeux, laissant le train des souvenir apparaître de nouveau sur ses paupières close, elle entendit les parole de l'homme qui l'a sortit de ses pensées un peu chamboulé. La jeune femme posa son regard sur le nécromancien, soupirant, se massant la nuque pour la énième fois de la journée.

-Bien fait ? Le mieux aurait été que je tue juste leur père je pense. Ils auraient été, quelques part, hors de danger et avec leur mère. J'aurais bien fait si je n'aurais exécuté que le père.

Mais là... En témoin des pleures des enfants, non, elle n'avait pas bien fait, non, elle avait juste suivit ses contrats, juste pour son petit bonheur personnel, juste pour sa petite vengeance. Dracos sortit son fusil à pompe, le posant à côté d'elle. Il le gênait au niveau du dos pour se poser correctement. Le corbeau en profita pour enlever les balles restantes et le décharger, remettant la sécurité sur l'arme. Elle glissa les six balles dans une poche et recroisa les bras, soupirant et fermant ses yeux. Les premiers vertiges apparut, hypoglycémie... Vivement la fin de ce contrat.

-Vous avez déjà fait une chose comme tuer une personne simplement pour vous vengez d'une personne qui vous a fait du mal par le passé ?

La question était parti toute seule, elle avait besoin de savoir, pour une fois, se confier, s'ouvrire un peu, écarter les ailes noires du corbeau, faire tomber le masque et laisser sa vraie nature rejaillir. Au fond, elle le savait, elle n'était pas une arme. La jeune femme rouvrit les yeux, le visage vide d'émotion tout comme son regard. Elle hésita un long moment avant de lâcher sa véritable identité.

-Mon nom est Dracos Maniak.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Dim 7 Juin - 21:51

Elle avait encore raison... Tuer seulement le père aurait la meilleure option. Mais bon, elle a respectée le contrat, la modifié un peu à sa façon et s'en tire respectueusement. Ça aurait été mieux pour les enfants d'avoir leur mère mais avec l'impultion du moment, le temps, l'adrénaline et pour son bonheur personel... Il y a trop de choses à prendre en considération. Si ça c'est passé ainsi, c'est que ça devait arriver. Se faire des scénarios du passé n'arrangera pas les choses. On va seulement se morfondre sur soi-même et à imaginer un meilleur monde dans lequel on aurait aimé vivre.

C'était donc avec ça qu'elle les as tués... Je ne suis pas un spécialiste en armes à feu mais je comprends bien maintenant pourquoi la tête a aussi bien explosée. Seulement regarder les cartouches plus grosses que mon pouce est impressionnant.

La question avait bien passé mais qu'elle me dise son nom me frappa. Elle était donc sérieuse sur le sujet... J'eu un mince sourire.


-Non. J'ai eu une enfance normale malgré que ça aurait développé mes pouvoirs nécromantiques d'avoir de la haine envers quelqu'un. Sauf pour mes professeurs qui nous fesaient jeûner pour développer une endurance physique mais c'était pour l'éducation. Je n'ai jamais tué personne.
Enfin, si. Indirèctement avec des invocations. Je n'aime pas me salir les mains avec des meurtres sur mon dos. Je laisse donc mes invocations faire le sale boulot... Même si je travail avec la Mort elle-même à chaque jours, tuer quelqu'un reste quelque chose de dur à faire émotivement. Et en plus, quand vous tuez quelqu'un, l'âme de la personne a tendance à rester autour de vous pendant quelques instants. Moi, elles me parlent constamment. D'ailleurs, leur mère est heureuse du travail que vous avez accomplit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mar 16 Juin - 23:32

[Malgrés mon changement de personnage, on va continuer le Rp pour le finir ^^ Désolée d'avance de la qualitée qui sera peut-être pas génial =/]

Dans un soupire, la jeune femme sourit faiblement, les yeux voilé et quelques peu triste, ainsi c'était rare les personnes dans son cas ? Elle avait créer de toute pièce ce mercenaire sanguinaire nommé Corbac, elle avait tout ceci juste dans le seul but, d'un jour, être assez proche du roi des pirates de Bringstone pour l'anéantire, le détruire, le faire souffrir et enfin avoir l'âme en paix. Dracos soupira de nouveau, la même et éternel question vint enfin, était-ce la seule solution ? Faire le deuil de ce qu'il s'était passé n'était pas plus simple ? Non... Ce serait bien trop facile. La mercenaire ferma doucement ses yeux, souriant quelque peu.

-Merci d'avoir répondu.

Les dernières paroles du nécromancien tintèrent dans l'esprit de la jeune femme qui rouvrit son regard brun pour le poser sur l'homme. L'âme de la mère de ses deux enfants étaient encore là ? Et, de plus, était contente de son travail ? Bizarre... Généralement on ne fait que regretter ou encore de vouloir la tuer après un contrat. Dans un léger sourire qui masqua son expression de surprise, elle se détendit un peu, essayant d'une part de faire abstraction des premiers vertiges qui étaient apparut.

-C'est assez spécial... Pas que je ne fais pas bien mon travail, mais ce sont plutôt ceux qui m'engagent et qui reste vivant qui me félicitent... Il ne m'est pas encore habituel d'être félicité par quelqu'un qui est mort de mes mains.

Dracos soupira doucement avant de regarder la porte de la taverne, jetant un oeil au deux garçons au passage. Quand est-ce que son contact arriverait pour la débarrasser des deux gamins ? La mercenaire, dans un énième soupire, se résigna à parler un peu plus de son cas. Elle en avait besoin en ce temps de remise en question constente.

-En ce qui me concerne, je ne tue que pour espérer avoir accés à ma vengeance. J'ai été élever comme un arme, utiliser comme tel. Ensuite je suis devenue un jouet dans les mains d'un tyran, et enfin on m'a rendu ma liberté après 9 ans de souffrance. Pouvoir me venger et le faire est surement la seule raison qui me motive pour rester en vie. Ces contrats de mercenaire ne sont qu'une étape préliminaire ou d'entrainement cela dépend de quel point vue on se place. Cela me permets d'entretenir ma forme et ma force tout en gagnant de l'argent et à m'occuper l'esprit. Mais... Cela doit être la pire des raisons de tuer et de vivre non ?

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Ven 19 Juin - 18:56

C'est vrai que ça doit faire étrange de se faire féliciter par quelqu'un qui est dans l'au-dela. Enfin, pour une personne normale. Moi, j'entends des voix d'âmes perdues toute la journée. Des personnes qui ont été tuées et qui n'on pas trouvées repos. Des fantômes, quoi. Ça en devient presque dépressif de les entendre raconter de la façon dont ils sont morts. Et ils savent que je les entendent donc ils restent et parle avec moi. Ils ne parlent pas tous la langue commune et je dois parfois tout traduire pour moi même. Mais ce n'est pas un gros problème. J'ai toujours été doué avec les langues étrangères, anciennes et voir même éteintes quand il faut parler à des anciens héros.
Mais la mère des enfants était heureuse. Heureuse que tout se soit passé comme prévu. De seulement savoir que ses enfants viveront dans une famille d'acceuil, loin du danger, ça doit être un grand soulagement pour elle.

Lhistoire de la mercenaire était bien plus triste que je ne le croyais... Et ça doit seulement être la pointe de l'iceberg...


-Il n'y a aucune bonne ou mauvaise raison de tuer. C'est seulement un cycle de vie des plus normal. Si une vie s'achève par la main d'une autre, c'est que son temps était arrivé. C'est tout...

Un homme blond entra dans la taverne. Portant des habits des plus standard, il regardait dans la taverne d'un air perdu. Mais quand il vu les enfants, il leur souris et marcha d'un pas rapide vers Corbac.

-Euh... Salut. C'est moi, Franck Dériel. Désolé du retard, j'ai dû demander mon chemin pour venir jusqu'ici. C'était la première fois que je prenais le train alors... ouais. Vous êtes bien la... gardienne, non?

Il devait être énervé de parler à une mercenaire... Et ça se voyait amplement. Même avec l'air glacial, il perlait de goutte de sueur sur son front. Ou bien il avait couru pour venir jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Ven 19 Juin - 23:28

Un regard noir, froid, perçant, se posa sur l'homme blonc qui se nommait Franck. Son contact. Les enfants voulurent lui sauter dans les bras, pleurer surement de nouveau. Mais la mercenaire posa lourdement sa main sur la table, les coupant dans leurs élans. La jeune femme reposa son dos doucement, recroisant les bras. Ses paupières se fermèrent doucement. Habitude de mercenaire, s'assurer du contact.

-Vous êtes donc Franck ? Les enfants sont là. J'aimerais vérifier que vous êtes de la famille. Vous avez votre carte d'identité ? Ou... Une preuve ?

Surement agacé par cette réflexion, l'homme grinça des dents, son regard se refroidit et se durcit rapidement, tandis que la jeune femme, tranquille et sereine ouvrit ses yeux bruns pour les poser sur les enfants. Défiant du regard l'aîné qui aurait voulu en placer une, mais il referma rapidement ses lèvres, déglutissant difficilement.

Le dénommer Franck sortit sa carte, la déposant sur la table sans la tendre vers la femme qui la fit glisser jusqu'a porté de yeux. Elle vérifia nom et prénom, ainsi que toutes les informations que la mère lui avait donné sur ce Franck. Dracos esquissa un léger sourire avant de rendre la carte à l'homme qui la reprit sèchement.

-Bien... Les p'tits, aurevoir. Ravie d'avoir été votre nourrice !

Elle esquissa un sourire moqueur, passant une main sur son visage puis sur sa nuque. Tandis que les deux gamins partirent, laissant le petit animal sur la banquette où ils étaient assis. Un dernier regard sur la mercenaire, le plus âgé, passa un bras sur les épaules de son petit frère et un maigre sourire resta sur ses lèvres avant qu'ils partent.

La jeune femme leva un bras en l'air pour attirer l'oeil du patron. Enfin le repos, enfin quelques choses

-Votre alcool le plus sucré, merci ~

La patron hocha simplement la tête, prit une bouteille et la déposa sur la table. Dracos s'en empara, déboucha la bouteille et bu cul sec une longue gorgé. Elle reposa la bouteille en soupirant, posant son regard sur l'homme à côté.

-Désolée de vous embêtez avec mes histoires...

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Sam 20 Juin - 23:33

Le doudi lacha un gémissement en voyant les enfants partir avec Franck. Puis, d'un bond loin d'être gracieux, il atterit à plat sur le comptoir de la taverne. Il se releva en se roulant sur le côté et se mit à lécher le bois. Je devrais le nourir plus souvent ce petit... Il eu les yeux grand en voyant Corbac boire la bouteille entière d'un coup. Moi aussi d'ailleurs...
Maintenant sans contrat, elle pouvais se permettre de manger. C'est une drôle de règle à se donner mais chacun à ses restrictions personelles. Je mis la main dans mon sac pour sortir une pomme moisie.


-Vous ne m'embêtez pas du tout. J'aime beaucoup apprendre un peu de tout. Et ça me donne aussi un peu de courage pour ne pas sombrer seul.

Je redonna à la pomme sa belle rougeur d'antan et sa fraicheur avant de la présenter à Méphisto qui se pressa de la gober en une bouchée.

-Que comptez-vous faire à présent que votre contrat est terminé?

Surement prendre un bon repas. Moi même je savais ce que c'était ne pas manger pendant plusieurs jours. D'ailleur, j'aurai dû prendre une bouchée de la pomme avant de la donner. Ça m'aurait comblé un trou bien creux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Lun 22 Juin - 22:44

Du sucre, de l'énergie pur pour regaillir et redonner un peu de force à la mercenaire qui n'avait pas mangé un aliment depuis le début de cette affaire, appart quelques bouts de viandes séchés trouvé sur le plateau des déjeuners que lui donnait son auberge ou elle s'était installé. Portant de nouveau la bouteille à ses lèvres pour se délecter d'une nouvelle gorgé de ce nectare alcoolisé et divinement sucré, la jeune femme, pensive, ferma ses yeux et laissa l'amer goût de l'alcool envahir sa gorge juste après le doux et léger goût du sucre. Réchauffant sa gorge et son gosier d'une chaleur agréable, la jeune femme posa l'alcool sur la table, la bouteille à demi-entamé. Poussant un léger soupire, Dracos regarda l'homme à ses côtés, nourissant son petit animal d'une pomme moisit qui avait retrouvé toute sa couleur et sa fraîchaur d'antant. Sous cette prouesse magique, un léger sourire se peignit sur les lèvres de la mercenaire qui tendit, d'une main, sa bouteille à l'homme. Les yeux rivés vers la porte et un bout de ciel nuageux qu'on apercevait dans un coin de l'encadrement de la porte.

-Tenez, ça vous fera du bien. C'est sucré et pas aussi fort qu'on peut penser.

Le silence suivit, simplement. Tandis que la jeune femme ne pouvait décrocher son regard du ciel, l'immensité du ciel avec ses voyageurs silencieux, ses nuages, son astre solaire et sa jumelle, la lune, ou son amante qui c'est. Un faible sourire s'immisca sur les lèvres de la mercenaire qui reposa son bras sur l'autre, croisé.

Un léger soupire, puis, ses lèvres s'entrouvirent de nouveau... Un moment d'hésitation, fallait-il vraiment en parler ? Succomber au désir de partager son passé avec quelqu'un ? Lentement, les lèvrs de la jeune femme se refermèrent, la mâchoire serrer, quelques instants. Non, c'était bien trop tôt... Beaucoup trop tôt, elle ne savait même pas si il était de confiance. D'un léger mouvement de tête, elle chassa cette envie de parler de ses états d'âmes. Son regard brun glissa sur la pièce de la taverne avant de tomber sur le petit animal du nécromancien, elle esquissa un faible sourire à l'animal avant de laisser de nouveau son regard se faire âpper par la couleur du ciel.

Liberté... Mot crier de plein poumon par son être mais brider par cette envie de vengeance incessante, cette envie, incurable, de laver son honneur. L'Homme est bête... Pourquoi s'encombrer de dignité et d'honneur dans un monde pareil ? Un sourire, faible, imperceptible se peinds sur ses lèvres tandis qu'elle se moquait d'elle même.

Elle préféra, ouvrire de nouveau sa bouche et ses lèvres pour répondre à sa question. Après ce contrat ? Son but ? Survivre... Et trouver un autre contrat pour se rapprocher de sa vengeance, encore et toujours des morts sur son passage. Toujours... Ses yeux tombèrent sur ses mains qu'elle inspecta, encore, toujours... Pleine de sang et d'entrailles arrachés à des hommes, des femmes, des enfants qui n'avaient rien à voir avec son passé. Etait-elle inhumaine de faire un tel job et d'avoir des remords ? Des regrets ? Quelques instants, oui, elle se trouvait inhumaine.

Son regard, voilé, triste, cachant une mélancolie imperceptible. Tandis que sa voie, dénué de sentiment résonna, monocorde.

-Survivre... Et essayer de me rapprocher de cette vengeance. C'est tout ce qui rythme ma vie. Trouver un autre contrat, tuer encore et de nouveau... Malgré ma grande expérience j'ai toujours un peu de mal, parfois, à voir en face ce que je fais pour mon petit plaisir égoïste. Pour laver mon honneur et retrouver une certaine dignité je dois massacrer des gens, détruire des foyer et parfois même tout un système. Qui serait assez fou pour faire ça... ? Simplement... Pour lui ?

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mer 1 Juil - 20:40

Je bu une gorgée de la bouteille malgré que ça me tentait pas vraiment. Mais je ne voulais pas l'insulter. L'alcool se révéla meilleur que je pensais. Effectivement, c'était bien sucré. Même un peu trop à mon goût pour de l'alcool. Ça doit être une bonne méthode pour être malade si on en boit trop...

Elle semblait tellement perdue dans ses pensées... Tant d'hésitation dans ses yeux, évitant un contact direct avec les miens. Comme si elle ne voulais pas que je découvre ce qu'elle avait dans sa tête. Sa voix était encore plus dépressive que j'eu cru. Et son monologue l'était autant.

Survivre est la seule chose pourquoi nous venons au monde. Toute vie se résulte à la même chose, la mort. Avant de mourir, on se dit "Eh bien, c'était pas mal ma vie. De bons et de mauvais moments." Donc on peut faire ce qu'on veux dans notre vie, c'est la notre. C'est seulement le résumé de la fin qui sera différent. Mais ces dernières paroles m'intriguère...

-Pour... lui? Vous faites ce travail pour venger quelqu'un?

L'honneur est quelque chose d'important dans la vie de tout le monde mais c'est inutil à mes yeux. Ce n'est qu'une création de l'homme pour avoir de la supériorité face au autres plus faibles. "Cet homme est mort de façon atroce mais il a gardé son honneur". C'est beaucoup mieux que: "Cet homme est mort et c'était un vieux fou qui fesait n'importe quoi pour son bien."



Hrp: Désolé du retard extrème. Se faire aracher des dents de sagesse, ça coupe l'imagination...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Mer 1 Juil - 22:19

Dracos hocha doucement sa tête, oui, elle voulait se venger. Mais pas venger quelqu'un, ce venger elle, son être. La jeune femme ferma ses yeux, resserrant un peu ses bras contre elle.

-Je veux me venger de quelqu'un. Il y a longtemps, j'ai perdu dignité et volonté. J'ai retrouver ma volonté avec de longues années de réadaptation à la vie mais ma dignité et mon honneur sont toujours entre les mains d'un homme que je voudrais tuer.

Mais au fond, avait-elle sincèrement envie de le faire ?

-Comme je vous l'ai dit, ces contrats ne serrent qu'a me tenir à un bon niveau et, aussi, à attirer les yeux de ce quelqu'un sur mon cas.

Dans un rictus malsain, la jeune femme glissa une main dans sa nuque, massant le tatouage que l'adorable roi des pirates de Bringstone lui avait laissé. Un tatouage d'un camp d'esclave détruit maintenant.

-Il m'a laissé un petit souvenir, je ferrais de même en lui enlevant la vie.

La mercenaire sourit doucement, regardant le nécromancien un petit instant avant d'enlever sa main de sa nuque, ayant décontracter la parcelle de peau comportant le tatouage du camp d'AshVritt dont elle faisait partie entant qu'esclave. La jeune femme soupira un peu plus avant de s'étirer.

-Rester assis m'ennuis... Vous n'êtes pas de cet avis ? J'aimerais sortir un peu, il y a un cimetierre non-loin, vous serez dans votre élément et j'aime bien regarder le coucher de soleil dans ce cimetierre.

Un léger sourire, elle avait chassé pour de bon ses noires idées, posant un coude sur la table et elle attendit patiemment la réaction du nécromancien. Dracos tourna les yeux vers l'animal, elle avait toujours été en compagnie d'animaux encombrant, gros et un peu trop froid de temps en temps que de voir ce petit animal pas vraiment encombrant et joyeux. Un sourire étira ses lèvres tandis qu'elle remit son arme à feu sous sa cape.

-Votre animal... Comment s'appelle-t-il déjà ?

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Sam 4 Juil - 0:03

Elle tuait pour rester en vie. Logique dans un sens mais aussi étrange toute cette histoire de vengeance et d'honneur. Utiliser toutes ses énergies pour poursuivre celui qui a basculé notre vie doit être très épuisant et décourageant.

Une balade dans un cimetière... Ça fesait longtemps que je n'avais pas fait celà malgré ma profession. Tous les nécromanciens adorent les cimetières. Mais la seule chose qui les énerve, c'est les esprits qui leur parle constamment pendant qu'ils essaient de faire leur petite balade. Après quelques minutes, ça devient une vraie cachophonie dans la tête. On peux bien sûr les éloigner un moment mais les morts fournissent parfois des astuces bien utiles...
J'hocha la tête à Dracos et prit la boule de poil avant de me lever.

-Il se nomme Méphisto. C'est le nom du seigneur de la destruction dans la religion nécromantique. Mais cette petite bête ne ferait pas mal à une mouche. À moins qu'on l'énerve, bien sûr...

La petite bête répliqua d'un couinement après avoir remarqué qu'on parlait de lui. Je poussa la porte de la teverne et laissa passer Dracos en premier par politesse. L'air ambiant avait refroidit avec le soleil qui baissait et il laissait une couleur orangée qui se mélangeait avec le bleu, signe que la nuit arrivait dans peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 22
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Sam 25 Juil - 18:56

Le cimetière, des tombes face à la mer. Ironie même de la vie. L'eau était la vie, et la terre aussi, mais ces êtres dans leurs caveau six pieds sous terre étaient bel et bien mort. Alors, eau ou terre, à la fin de notre vie, aucun des deux éléments ne peut nous permettre d'avoir une seconde vie. Ah quoi bon alors leurs attribués le nom d'élément de vie ? Ce n'est rien qu'une image qu'un illuminé à voulut donner, enfermer dans ses idées. Et tout le monde, comme de brave petit mouton, nous avons suivis ses idées. Le monde est parfois bête, un simple mouvement de foule et tout le monde fait comme tout le monde, à croire qu'on ne peut pas se passer des autres, pourtant, seule, le corbac agissait de mieux en mieux. Elle préférait nettement la solitude mordante et froide à la chaleur humaine des contacts, aussi chaleureux soit-il.

Ses yeux bruns se posèrent sur la mer en contre-bas du cimetière dont de fort mur en pierre l'entourait. Le silence, le bruit des vagues s'échouant contre les rochers, tout était dans un cadre parfait, voir un peu trop. La jeune semi-dragonne se laissa déambuler entre les tombes, faisant tout de même preuve d'assez d'agilité pour ne pas écraser de pauvre petite plantes ou encore des effets personnels que les familles, délaissé par la mort d'un de ses membres, avaient laissé là, espérant que leurs proches enfermés dans leurs caveaux serait plus réjouis de voir un ancien effet personnel... Foutaise, sottise. Un mort ne voit pas, ne ressent pas, il est mort et il dort de manière éternel.

Éternel ? Non... Pas tout à fait. Dracos s'arrêta, elle tourna la tête vers le nécromancien qui l'accompagnait, ses yeux froids se posant sur cette personne qui réveillait les morts, troublants leurs sommeils où leurs permettait de discuter un peu. Que cela devait être énervant, à chaque fois, d'avoir un être défunt qui voulait taper la causette faute d'avoir personne de "vivant" et réceptif à ses paroles. Elle ne supporterait pas, elle qui avait besoin de solitude, d'avoir toujours quelqu'un qui voulait lui raconter sa vie passé et dans quel condition il était mort.

Lentement, la semi-dragonne tourna de nouveau la tête vers sa masse bleu qui bougeait inlassablement, enlacer dans sa danse infinis rythmer par les courants et la lune. Le corbac choisis une tombe propre, d'une pierre blanche, pour s'y assoir, elle jeta un œil sur le nom et sourit doucement, souriant à la tombe et demandant silencieusement à son hôte de bien vouloir la laisser s'assoir sur un petit bout de sa tombe. Mais, elle n'aurait surement aucune réponse. Elle n'était pas comme le nécromancien, ne captant pas ses paroles des défunts.

Dracos regardait l'océan, ses yeux perdus dans le vague, la jambe droite plier sur la jambe gauche. Ses mains posé dans son dos, un peu en arrière sur la tombe lisse et propre. La mercenaire referma lentement ses yeux avant de sourire, elle aimait décidément beaucoup les cimetières, leurs ambiances lui renvoyait toujours la même image. Son propre cimetière de tout ceux qu'elle avait tué, ce cimetière... Tout ses ennemis, vaillant, valeureux pour un bon nombre. Elle sourit de plus belle, rouvrant ses paupières.


-Il y a un ami qui, un jour, m'a dit que pendant notre vivant on pouvait fuir notre passé et l'oublier, mais qu'a notre mort on devait l'accepter et qu'on avait toute l'éternité pour cela. Mais plus longtemps on met, plus il est difficile de l'accepter et de s'accepter avec ses actes passés. Je me suis toujours demandée si vous avez déjà jouer le psychologue pour ses défunts qui n'arrive pas à accepter leurs passés sans en parler à quelqu'un.

Elle tourna le regard vers le nécromancien non-loin. Sa voie couvrant le bruit des vagues.

-Je me suis toujours demandée si c'était vrai. Qu'en dîtes-vous ?

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Effemmir
.: Neutre:.

.: Neutre:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 361
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   Dim 26 Juil - 7:50

L'air salin faisait flotter mes cheveux et claquer ma toge. Je remis le doudi dans son bocal pour avoir la paix pendant quelques minutes avec les esprits et Corbac.

Tout en la suivant, je frôlai mes doigts sur le marbre froid des tombes, comme pour dire bonjour à ceux qui habitait là. C'est considéré comme un signe de respect de parler avec les âmes. Ça montre qu'on s'occupe d'eux même si ils ne sont plus là. Le regard qu'elle me lança me sembla étrange. Comme si elle savait ce que je faisais avec les résidents du cimetière.

Une fois qu'elle fût installée confortablement sur une pierre tombale, je sortis ma pipe et l'alluma d'une étincelle de mon index. Ça me calmait. Surtout quand une cacophonie de paroles, de rires et de pleures des morts environnant s'entrechoque dans ma tête. Le sourire de Corbac voulait tout dire sur cet endroit. Une telle sérénité, on ne peut la trouver ailleurs que dans un cimetière. Je souris à mon tour quand elle me posa sa question à propos de me profession.

-On peut fuir et oublier le passé mais, pas l'effacer. Et c'est vrai que j'ai aidé des âmes à reposer en paix. Beaucoup même... Je préfère parler avec eux que de les utiliser à mes fins. Héhé. Psychologue pour les morts. C'est bien ce que je fais comme métier.

-Plusieurs pensent que la nécromancie est une magie noire et interdite mais elle aide bien plus qu'on ne le pense, même pour les vivants. La majorité des âmes me demande des requêtes comme d'apporter un objet significatif à ceux qu'il aimait. Ou bien de discuter une dernière fois avec eux. Et... beaucoup des âmes perturbées ont été victimes de meurtres, guerre, suicide, viol... Bref, tous les côtés sombres de la vie. Mais ils trouvent habituellement la voie vers un monde meilleur une fois leurs problèmes réglés.

Je pris une petite pause pour aspirer une bouffée de fumée et l'expirer.

-Ça me fait plaisir de savoir que vous voulez en savoir plus sur la nécromancie. D'ailleurs... si vous désirez parler à un défunt que vous connaissiez ou bien un de vos ancêtres, je peux le rendre réalisable. Il n'est pas obligé d'être ici. Il faut seulement que je connaisse la langue qu'il parle.

Peut-être que ça l'aidera à mieux accepter son passé au lieu de discuter avec elle une fois qu'elle mordra la poussière. C'est plus facile discuter avec les vivants que les morts, ils sont moins exigeants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Train des souvenirs... [PV Effemmir]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Train des souvenirs... [PV Effemmir]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How train your dragon
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Assise dans le train
» Les Limbes des souvenirs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Freesby :: Gare de l'express-
Sauter vers: