AccueilPortailFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Une ballade dans la jungle [ Eneshka ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eden Watergate
.: Corrompus:.

.: Corrompus:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 310
Age : 25
Date d'inscription : 15/03/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Une ballade dans la jungle [ Eneshka ]   Jeu 4 Juin - 16:42

Le sorcier avançait dans la jungle, sourd aux bruits qui l'entourait, concentré uniquement sur son objectif. Le guide Neko qu'il avait payé lui avait garanti qu'il le guiderait jusqu'au temple, et l'avance généreuse qu'Eden lui avait donné semblait le motiver suffisamment pour qu'il ne tente pas de le détrousser. Stupide sentiment que celui de a reconnaissance, même si la liche devait bien reconnaître qu'il lui servait régulièrement. Et il ne faisait ni attention à l'humidité ambiant, tellement élevée qu'on pouvait presque la palper, ni aux moustiques, ni à la chaleur d'étuve qui l'environnait, tant il était concentré sur un seul but. Il se reconcentra sur son objectif, la seule chose qui comptait en ce moment pour lui. Le tombeau d'un ancien roi hybride, suffisamment stimulant sur le plan purement intellectuel pour qu'il daigne se bouger soit même le derrière, récompense matérielle ou pas à la clé. Car percer le secret d'un dialecte plusieurs fois millénaires était un véritable challenge intellectuel qu'un homme comme Eden ne pouvait aborder sans frétiller de joie à l'idée de s'y mesurer. De plus, il ne doutait pas de tomber sur des salles entières pleines de richesses, d'artefacts anciens, et de toutes sortes de chose rutilantes et dorées, donc précieuses même si hideuses. Les yeux de " l'archéologue " s'illuminèrent d'une lueur de convoitise anticipée, alors qu'il demandait d'un ton hautain à son guide d'accélérer le pas, évidemment de manière peu agréable. Soudain, il se vit devant le temple, chef d'oeuvre d'architecture antique. il se remémora tout ses cours, et regarda lus attentivement la battisse.
Il savait qu'initialement, les bâtiments étaient construits à base de pierres et de bois. On préférait d'ailleurs les bois qui résistaient aux termites, nuisances si communes dans ces environnements humides. On ajoutait différents matériaux en suite pour combler, souvent mêlé de poudre d'or pour rendre le temple brillant. Celui qu'il avait en face de lui n'était spécialement flashy, mais il avait subit le même traitement. il put voir par exemple que les dalles des escaliers étaient recouvertes d'un espèce de plâtre doré du plus bel effet. Au départ, les pierres utilisées pour ériger les murs, les bâtiments, étaient posés dans le sens de la longueur pour profiter au maximum de la surface de la pierre. Ce ne fut qu'après qu'elle furent utilisées dans le sens de la largeur, quand les royaumes animaux atteignirent l'apogée de leur puissance économique, après la grande unification. Ce temple était donc ancien d'au moins deux mille ans, certainement plus, car les figures qui ornaient l'imposant portail d'entrée ne lui rappelaient aucun roi connu. Le savant ne pouvait s'empêcher de sauter d'un coin à l'autre, visitant chaque élément de la façade, s'extasiant sur telle ou telle fresque, contemplant une statue, et se demandant à chaque fois combien il tirerait de ces éléments. Son guide était visiblement mal à l'aise, sautant d'un pied sur l'autre, cherchant visiblement à lui dire quelque chose, mais n'osant en aucun cas déranger un travail si prenant. Eden finit par lui demander, se demandant si cet... Indigène aurait quelque chose à lui apprendre :

" Et bien parlez, au lieu de vous dandiner comme une valseuse. Qu'y à t'il donc ? "

L'hybride sursauta, ne s'attendant visiblement pas à ce qu'on l'interroge, persuadé qu'il était que le sorcier ne faisait plus attention à lui. Stupide. Quelqu'un comme Eden ne dormait jamais tranquille, et était toujours pleinement conscient de son environnement.Après un bref instant d'hésitation,il se décida tout de même à répondre à l'injonction de son employeur :

" C'est que, maître Eden, on dit que le temple est maudit, et que des esprits malveillants rôdent... "

Après un haussement de sourcils réprobateurs, le sorcier se décida pour un petite plaisanterie innocente. De toute façon, il n'avait pas réellement prévu de laisser le guide vivant. Il lui coupa la parole, et prit l'air effrayé :

" Oh, et ne me dîtes pas que es morts se relèvent pour punir les intrus, parce que si c'est le cas... "

Il leva lentement son bras, pointa une direction dans le dos du guide un peu trop naïf, qui se retourna, pour tomber nez à nez avec deux squelettes. Sa vie s'acheva sur l'instant, et sa tête vola, arrachée de ses épaules par un violent coup de hache. Le flot de sang aurait aspergé Eden, mais celui-ci, toujours prévoyant, déplia lestement le parapluie qu'il avait emporté, se protégeant par la même occasion de l'averse. Il ordonna au squelette de dresser le camp pour la nuit, ayant bien l'intention de se mettre dès le lendemain à la recherche de choses de valeurs, et entreprit lui même de découper la viande dans le corps de ex-compagnon de route. Il aimait travailler la chair, cela lui donnait l'impression de communier avec les défunts, et ça l'apaisait d'une façon si complète...Il mit une tranche à griller sur le feu nouvellement créé, et sortit un tabouret de son sac sans fond. Un accessoire assez pratique, il fallait le reconnaître... Posant son noble fessier dessus, il s fit griller une tranche de viande, alors qu'il attaquait joyeusement l'autre sans la faire cuire, sa faim l'emportant sur des considérations plus gustatives. Il sentait sa puissance revenir, ses instincts prédateurs se calmer, et il était là, apaisé, ressentant le bonheur de voir la peau qui recouvrait son visage effacer toute trace d'imperfections, redevenir ferme et neuve. Il se tira la peau de la joue, et ut le plaisir de voir qu'elle ne restait pas dans sa main. C'était aussi pour ça qu'il avait tué le guide. Les hybrides possédaient un flair développé, et les complications que ce dernier aurait fait en le voyant sortir des morceaux humains de viande de sa besace aurait té des tracas inutiles. après avoir finit son repas, il prit la parole, clamant haut et fort :

" Je suis le roi du monde, et si un de mes sujets veut me vénérer, c'est maintenant ! "

il ne s'attendait pas à obtenir une réponse, mais ça défoulait, de temps en temps. Il révoqua ses squelettes, les renvoyant dans le néant d'où il les avaient sortis, et attendit, sans y croire vraiment, une réponse, n'ayant rien de mieux à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eneshka

avatar

Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 33
Date d'inscription : 02/03/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Une ballade dans la jungle [ Eneshka ]   Mer 10 Juin - 11:37

Eneshka avait traversée une grande partie de la forêt, il fallait l’avouer, elle s’était bêtement perdue durant sa balade, mais elle s’en moquait, bien au contraire, vu que les lieux semblaient rencontrer un être humain pour la première, raison pour laquelle la nature laissait bien peu de place pour se déplacer correctement. Mais c’était sans compter sur la souplesse d’Eneshka, se glissant entre les arbres ou les lianes envahissante, la jeune fille avait récemment terminer une aventure des plus ennuyeuse, raison pour laquelle elle avait finalement décider de partir seule en pleine forêt, par n’importe laquelle, celle qui était réputé la plus grande et la plus dangereuse, bien que jusque là, le seul danger avait été les bruits qui se manifestaient timidement, au du moins Eneshka le supposait-elle, puisque les bruits en questions n’avaient jamais été suivit de mouvement ou même d’un semblant de menace. Ainsi c’est en pensant seule qu’elle arriva à des ruines, ces dernières semblaient tout aussi peu habitué à la présence humaine puisque la nature recouvrait une grande partie des pierres polies par le temps. Toute excitée à l’idée d’avoir découvert un donjon qui n’avait jamais été découvert, elle en fit le tour en prenant son temps quand un cri se fit entendre. Pensant tout d’abord avoir à faire à des primates qui protégeaient l’endroit, mais ce n’était qu’un cri de surprise, suivit d’un coup sec et du bruit d’un objet qui tombe au sol. Eneshka se planqua près des vestiges pour observer les événements qui se déroulaient pas très loin, quelqu’un d’autre avait découvert l’endroit qu’elle espérait pouvoir explorer seule, un beau jeune homme s’installait tranquillement près d’un feu…Que deux squelettes venaient de faire ! L’exploratrice resta bouche bée devant le phénomène, mais resta dans l’ombre, observant l’humain manger quelque chose qu’elle n’arriva pas à identifier, mais la nourriture et l’odeur de viande lui donna faim, elle repensa au sac de provision qu’elle portait, repoussant son envie de manger elle garda les yeux fixer sur l’inconnu, celui-ci brailla un ordre qui fit hausser un sourcil à Eneshka, bien qu’elle ne voulait pas qu’il croit qu’elle soit l’un de ses « fidèles », mais son envie de visiter les antiques lieux commençait à devenir pressante, elle quitta donc sa cachette, se révélant aux yeux de bel homme qui semblait attendre.

-Salut à vous bel inconnu. Fit-elle joyeusement, son regard découvrant que les squelettes avaient disparus, je voyage en quête de lieux dangereux à visiter, avez-vous déjà visité les lieux ? Ou est-ce que j’ai de la chance ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Watergate
.: Corrompus:.

.: Corrompus:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 310
Age : 25
Date d'inscription : 15/03/2009

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Une ballade dans la jungle [ Eneshka ]   Mer 10 Juin - 18:18

Quand la voix sonore retentit, le sorcier ne put réprimer un hoquet de surprise. Si il s'était attendu à trouver un casse... Un compagnon de voyage par ici ! La voix venait de son dos et donc, grâce à son intelligence si supérieure à la moyenne, il pouvait deviner la position de l'inconnue. Car la voix était féminine, indubitablement.Tout en se congratulant intérieurement sur son génie, il coula un discret regard en coin vers la source de la voix, cherchant à savoir si elle était amie ou ennemie. Sa surprise atteignit probablement son paroxysme quand il découvrit que son interlocutrice n'était qu'une gamine. Les réjouissance seraient donc purement gustatives, elle était trop jeune pour satisfaire ses pulsions. Dommage, elle n'était pas laide, si on aimait le genre reptile. Une eau très rosée, des yeux rouges, une peau rosée. Bref, le tableau d'ensemble semblait très appétissant. Avec deux ou trois années de plus, histoire de mettre les formes qu'il.... Le jeune homme se reprit, chassant ses pensés bassement terrestres pour se concentrer sur la situation présente. C'était une gamine, certes. Passé ce constat réclamant une acuité hors du commun, tel que seule Eden en possédait, il était nécessaire de creuser plus en avant. Ce qu'il fit avec son enthousiasme habituel, invitant d'un geste l'étrangère à venir s'assoir sur le tabouret qu'il venait de sortir de son sac,tout en continuant d'un air nonchalant :

" Des lieux dangereux à visiter. mais qu'ouïe-je donc ? Noble dam, vous seriez donc une grande aventurière ? Quelle chance j'ai de tomber sur vous, moi qui suis sans défense ! Je ne suis après tout qu'un modeste érudit à la recherche d'anciennes connaissances ! Ah oui, vraiment, j'ai de la chance d'être tombé sur vous ! "

Le mage avait débité d'une seule traite ce passionnant monologue, et n comptait pas encore s'interrompre. comme il était bien élevé, il savait qu'il fallait jouer avec la nourriture qu'on comptait manger, et il comptait bien le faire avec cette gamine de... Douze ans ? Bref, il ne la prenait pas au sérieux, et comptait voir jusqu'où il pouvait la pousser. Car si elle était jeune, elle n'était sans doute pas sans ressource, puisqu'elle avait survécu dans cet enfer grouillant d'insectes en tout genre. Si il s'en sentait sans chopper la malaria, le paludisme ou la fièvre jaune, Eden jurait de se faire bonne sœur de l'ordre d'Emélia, et de répandre l'amour, les gazouillis et la joie à travers le monde. Il continua sa diatribe, toujours sans noter la position de la jeune fille, plus concentré sur son génie que sur son environnement immédiat, ou en tout cas en donnant l'impression :

" Et je pense donc qu'une association nous serait mutuellement bénéfique. Même si je dois avouer que vous ne ressemblez guère aux gens avec qui je travail habituellement, votre force légendaire est déjà parvenue à mes oreilles. Hum, il ne me semble pas avoir la souvenance de votre dénomination patronymique. Quelle est-elle? "

Du grand art. Il se foutait d'elle, et le faisait si grossièrement qu'il était sur qu'elle le remarquerait. Elle allait s'énerver, sauter partout et tenter de le passer au fil de son épée étincelante au nom de a justice et de la paix dans le monde. Un programme fort réjouissant. A tout hasard, le jeune prépara mentalement l'invocation de Gilgamesh, de sorte qu'il soit prêt à joyeusement l'étriper. Il vérifia également la présence de son parapluie prêt de lui, car il savait que Gilgamesh ne travaillait pas proprement, et il ne tenait pas à salir ses vêtements. Il se promit toutefois de mettre d'autres nippes la prochaine fois, histoire de pouvoir jouer dans la boue sans avoir à avoir des peurs des conséquences. Sans écouter l'éventuelle réponse de la jeune fille, il se plongea dans son exercice favori, la dissection du mental humain. Car pour tirer le maximum de ses proies, il fallait les connaître, savoir comment elles allaient réagir avant qu'elles mêmes le sache, les guider jusqu'à leur in, lentement, sans trop se presser, et surtout, surtout, savourer chaque instant... Elle l'avait donc appelait bel inconnu, premier élément solide de sa phrase. a jeune fille en fleur n'était donc pas insensible à son charme, ce qui le servirait surement. A moins que ce ne soit ironique, auquel il faudrait écourter dramatiquement le jeu, et passer directement à l'étape du quatre-heure. De toute façon, elle tenait à visiter les lieux en sa compagnie, ce qui renforçait la solidité d sa première théorie. L'esprit bassement calculateur du jeune homme continua de tourner, et il décida de faire prendre au jeu une autre direction. Il allait attendre la réponse de a jeune demoiselle, et il aviserait en conséquence. Il la regarda droit dans les yeux, en levant sa tête d'un mouvement doux, dans lequel il mit le lus de grâce possible, c'est à dire beaucoup, et il lui sourit gentiment, l'engageant à continuer de parler, ou à commencer, il ne l'avait pas réellement écoutée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ballade dans la jungle [ Eneshka ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ballade dans la jungle [ Eneshka ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la jungle, terrible jungle...
» (kopa) dans la jungle, qui pue qui schlingue, le lion est mort ce soir.
» Voyage dans la jungle [CLos]
» Mission rang A: Dans la jungle, terrible jungle
» Un contact dans la jungle de béton... [PV Jordan][TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Freesby :: Jungle Vivante-
Sauter vers: