AccueilPortailFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le premier vol du Corbeau [Hisoka]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Dim 7 Juin - 17:33

Le silence... Le froid, les Ténèbres. Tout n'était qu'obscurité, tristesse, peine, souffrance. Cet esprit calme était hanté par les Ombres... Le silence était une lame froide qui mordait sans pitié, le noir était une prison dont il ne pouvait pas s'échapper. La solitude était gardienne de cette prison. Se recroquevillant lentement dans un coin de cette étendue obscure, la silhouette d'un enfant était là, seule, triste. Un enfant perdu... Oui, voilà ce qu'il était dans cet esprit. Fermant lentement ses yeux, les souvenirs jailissaient de nouveau dans son esprit... Toujours la solitude, la souffrance, la trahison, cette destinée d'être une simple Ombre... Tout cela était insupportable.

~ 12 ans plus tôt

- L'idéal serait de stopper cette maladie avant son stade finale... J'ai déjà une idée la dessus. Déposer des sceaux pour sceller sa puissance. Dès qu'il en utiliserait trop, la partie de son corps où seraient les sceaux se mettraient à saigner bien plus que les limites habituelles. Les effets bas de la maladie le reprendrais, mais pas les plus conséquents. Ainsi, il apprendra à se stopper sans pour autant risquer trop gros avec son handicape.

- Il voudrait mieux le laisser mourire... Son frère ferait bien plus l'affaire.

- Allons ! Le tuer sans qu'il n'ait pus goûter à la souffrance de la vie serait bien trop simple... Alors, mon chers 'maître'... Êtes vous prêt à souffrire encore une fois ?

- ... Ne touche pas mon corps.

- Haha, si cela ne tenait qu'a vous... Mais ce n'est pas le cas, vous n'êtes que notre jouet ♫

- ...

~~~


Encore et toujours... La souffrance... La faiblesse... La solitude... Encore et encore... Pourquoi ? Pourquoi n'était-il pas quelqu'un d'autre ? Pourquoi n'était-il que cette ombre, sans être capable d'égaler les originaux...? C'était injuste... Injuste, et pourtant... Il ne pouvait rien y changer. Juste accepter gentillement de souffrire. Juste retourner à sa solitude en attendant la mort... Quoiqu'il face, il restait faible... Maintenant qu'il avait cédé à la douleur, il n'avait plus envi de tenter de devenir fort... Il était incapable de l'être. Il était condamné à rester derrière, dans l'Ombre. Là où personne ne le verrait. Oui... Juste cela...

~ 16 ans plus tôt

- Ah, ce chers Hisoka... Comment se porte le dernier héritier ?

- ... Qui est-ce ?

- Quelle impolitesse... C'est mon fils.

- ...

- Pauvre enfant... Comme je te plainds.

- Qu'est ce que tu dis ?!

- Restez dans vos rêves égoïste et arrêtez d'hurler. Votre voix est insupportable, tout comme votre visage et vos manières. J'en ai déjà assez vu. Nous partons.

- ... Bien.

- On se reverra, gamin. N'oublie pas ça. Et devient fort.

~~~


Pourquoi, encore ce souvenir...? Pourquoi ? Ces silhouette... Pourquoi voulait-il tellement les revoirs ? Tenir pour les revoir ? C'était stupide... Et pourtant... Il voulait le revoir, lui... Oui, juste une fois... Que cette personne lui dise enfin ce qu'il devait faire, et non pas être commandé par toutes ses personnes qui ne voyait en lui que des illusions...

* Tenir seul... Est impossible. *

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Dim 7 Juin - 17:56

Jerry s'était affalé sur un canapé, luttant contre le sommeil et la fatigue, sentant son gardien lui murmurer une douce mélodie pour apaiser sa tête lourdre. Cela faisait sept jour qu'elle vieillait les deux malades, se laissant tomber chaque soir quelques heures à peine avant de se lever, vérifier l'état des deux malades, somnoler, puis réveiller vers minuit par Ryaven pour vérifier de nouveau l'état de son nouveau copain et celle de sa maîtresse. C'était un rythme tenable pour une personne, pas pour deux... Jerry s'endormit finalement, Ryaven se glissant contre elle pour un câlin bien mérité par l'animal. Les yeux de la chimère rivé sur son copain, attendant son réveil en silence, couinant quelques peu en posant sa tête contre celle de Jerry. Il n'y avait plus aucun bruit et le silence était une chose que détestait ryaven... Le silence c'était comme la mort... Le début de la fin.

Les heures défilèrent, et Jerry se réveilla trois heures plus tard, s'étirant baillant, se jetant sur ses pieds pour vérifier l'état du semi-dragon, changeant une énième fois les bandages, laissant son gardien procurer les soins de l'intérieur et extérieur. La fatigue reprit la petite Jerry, baillant pendant les soins, elle laissa son gardien faire le travail, refermant ses yeux quelques instants. La voie de son gardien résonna dans la pièce, cela était courant, quand Jerry était seule ou accompagné de Ryaven. Le gardien se laissait tenter d'échanger quelques paroles autre que pensé avec sa protégé.

-Tu devrais te reposer Jerry. Je m'occuperais d'eux. Tu es fatigué, tu n'as as arrêté cette semaine. Les blessures sont bénines et tout le plus gros du travail a été effectuer. Je peut m'en charger seul.
-Non, non, je dois au moins être debout lorsque qu'il se réveillera, il va dire quoi ? Il a jamais vu cet endroit, il le connait pas, les seuls aura qu'on ressent ici, c'est celle de Dracos, de Sloth, de Wrath, de Ryaven et la tienne. Il sera privé du sens des auras.
-Tu penses vraiment qu'il sera déboussolé ?
-Tu te souviens de la première fois que Dracos a ouvert les yeux ici ?
-Hmm... Moui, tu as peut-être raison. Je vais m'occuper de masquer son aura manuellement. La planque doit rester intact et introuvable.
-Tu as fait de même sur Dracos ?
-Bien entendu, son frère a juste eu un coup de chance pour trouver la planque cette fois-ci.
-...
-Ne t'en fais pas, Jerry ! Tout ira bien. Il ne va plus revenir. Et même si il revient Sloth et Wrath seront ici, et Dracos sera en forme ! Elle pourra surement réouvrir une...
-Hors de question ! Dans son état, réouvrir une arcane dans les jours qui viennent reviens à se suicider !
-Quand bien même, ici c'est son territoire, s'est bourré de piège et d'armes ! Comment peut-il espérer en ressortir vivant ?
-Comme la dernière fois...
-...Repose-toi.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Dim 7 Juin - 18:16

- Si c'est n'est que pour moi que vous vous privez de repos... Aller donc dormir un peu.

Les voix l'avaient tiré de sa prison de solitude. Pendant que les autres parlaient, il s'était simplement redressé, prenant appuit sur son coude droit. A peine eut-il finit de parler, qu'il passa rapidement le revers de sa main sur ses lèvres, restant un instant ainsi, de sorte d'éviter de cracher une nouvelle gerbe de sang. Dès qu'il se sentit en état de parler, il attrapa les manches de sa tenue, les abaissant un peu plus sur ses avant bras par reflexe. Ouvrant enfin ses yeux d'ambres sur la silhouette de Jerry, le jeune homme lâcha un soupire, se mordant la lèvre pour ne pas laisser couler son sang.

- Je vous dérange encore une fois... Enfin, je ne resterais pas. Inutile de vous attirer des problèmes en plus de cela. Et puis, je n'ai besoin de personne.

Refermant ses yeux en tournant la tête sur le côté, il lâcha un soupire, tout en sachant parfaitement que son mensonge était énorme. Lâchant un long soupire, pour masquer une grimace de souffrance, le jeune homme rouvrit ensuite ses yeux sur le plafond de cet endroit.

Où ? Aucune importance. Pourquoi ? La chimère surement. Quand ? Depuis trop longtemps. Passant lentement une main sur sa nuque, puis remontant sur son visage, il ouvrit son oeil droit, masqué en partit par ses doigts fin. Laissant son regard descendre sur lui, il observa ses vêtements encore couvert de son sang, et inspira longuement.
Il devait partir. Il ne voulait pas rester avec eux. Mais, pour aller où ? C'était ça le problème... Ce rendre bien gentillement ? Non. Mais quoi alors... Il se laissa tomber en arrière - un peu trop violement pour son état - et sentit une plaie dans son dos se réouvrire... Lâchant un nouveau soupire exaspéré, il finit par fermer les yeux, essayant de réfléchir.


- ... Je hais cet état de faiblesse...

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Dim 7 Juin - 21:39

Jerry regarda l'homme en souriant, son gardien avait fermé sa grande bouche et camoufler sa présence au mieux quand celui-ci avait parlé, continuant de travailler et refermant la nouvelle plaie avec toujours cette efficacité sans pareil, sans douleur, évidemment. La jeune fille glissa une main sur le front de l'homme, laissant son gardien être à l'affut, en cas de mouvement suspect, le gardien paralysera sans douleur l'homme. Elle regarda sa montre avant de commencer à parler.

-Vous n'êtes pas un poid, même si vous me permettez de dormir trois heures par jour et une heure trente par nuit. La planque ou vous êtes et une dés plus sûr et dés plus sécurisé, votre aura n'émane plus de votre corps sans vous handicapez, vous pouvez rester ici autant que vous le souhaitez, aucun d'entre eux ne pourront vous trouvez ici. Même si ils rattissent la forêt avec une armée, ils ne trouveront pas la planque.

La jeune fille enleva sa main, se laissant tomber sur le fauteuil et attendant que son gardien ait finis les soins de convalescence. Après quelques minutes, elle sortit un petit dossier de quelques feuilles, le posa délicatement à porter de main de l'homme et reprit.

-Je me suis permise de faire un dossier médical pour me permettre d'adapter ma capacité de soin au maximum. Je pense ne plus en avoir besoin, j'ai créer des médicaments qui se trouve sur la table à votre droite, vous devriez les prendre chaque jour pour pouvoir quitter cet endroit au plus vite.

Jerry soupira, étirant ses jambes et fermant ses yeux avant de reprendre.

-D'après mes études sur votre corps, il vous faudra 5 jours pour pouvoir avoir un état normal. Moins de 5 jours, vos blessures se réouvriront en deux heures minimum. Vous êtes sous les soins de mon gardien, sans ses soins et sans les médicaments vous mettrez trois mois avant d'avoir un état capable de supporter votre puissance sans empâtir.

Jerry croisa ses jambes et reprit de nouveau, un regard vague sur le plafond.

-Si vous pouviez éviter de niquer tout mon travail, j'y ai passé une bonne semaine. Enfin... Faîtes ce que vous voulez de toute façon, la sortie est par là.

La jeune fille montra une porte à l'arrière et se releva pour s'étirer. Sa voie plus fatigué et plus plaintif s'adressa avec une courbette à l'homme.

-Prenez vos médicaments s'il vous plaît, j'y ai passé trois nuits à les faire. Cela permets la reconstitution des tissus organique plus rapide et sans douleur, les pillules bleux est en cas de douleur c'est le plus puissant que j'ai fait cela agit dans les 3 minutes qui suit, les pillules rouges sont pour votre compensation en puissance, cela vous permettra de tenir le délais des 5 jours. Si vous prenez vos médicaments, je vous laisse partir. C'est la meilleure solution de régler vos dettes, ne pas sagagez mon travail.

Jerry accompagna ses quelques paroles d'un sourire fatigué. Elle marcha vers une petite cuisine.

-Si vous voulez manger quelques choses, servez-vous dans la corbeille de fruit. Dans votre état, il est préférable de mangez des fruits. Excusez l'absence du Corbac, elle est... Hmm... En soin intensif.

Le gardien de Jerry quitta le corps d'Hisoka, prenant une forme ectoplasmique et salua l'homme d'une légère courbette avant de disparaître simplement.

-Je suis désolée d'avoir recommencer une chose que vous m'aviez interdite. Mais étant médecin, je ne peut pas laisser crever quelqu'un. J'espère que vous me comprendrez, mes mains ne sont pas faîtes pour tuer, alors elles soignent et bricolent. Enfin...

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Dim 7 Juin - 22:29

Un dossier...? ...
Les Hommes sont vraiment... Supides. Pour sa propre petite personne, elle c'était donc permise d'étudier son corps ? Imbécile...
Le jeune homme ne l'écoutait même plus, préférant fermer ses yeux jaunâtre. Son premier objectif était à présent de partir, pour ne jamais revenir. Sans même chercher à écouter les explication sur les médicaments, il se leva lentement, sentant le sang remonter. Sans y faire attention, il rouvrit ses yeux, marchant vers la table, laissant son regard scruter entre les objets entreposés, cherchant quelque chose de bien précis... Laissant ses doigts déplacer doucement les objets, il restait froid et calme, dos à la jeune fille...


- J'espère que votre second patient se porte bien... Comment va-t-elle ?

Détournant ouvertement la discution, espérant que Jerry allait partir dans un résumé de l'état du Corbac, ou du moins une explication rapide, il en profita pour dégager deux seringues. Ses yeux d'ambres s'assombrissant légèrement, il fourra une des seringue dans sa poche, et enlaça l'autre entre ses doigts habile.

- Désolé, mais... J'ai jamais aimé avaler des médoc'

Evidement, il disait sa avec ironie, pour faire rager la jeune fille plus qu'elle n'allait déjà le faire... D'un simple mouvement de poignet, il fit pivoter la seringue dans sa main, et porta l'aiguille au niveau de sa nuque. Enfonçant la pointe, il laissa la drogue noirâtre envahir son être. L'armeïth, une belle invention tiens...

- Que se soit bien claire. La prochaine fois, laissez moi crever. Si cela vous amuse de tirer des informations de vos patients, de trahir ceux qui vous offre leur confiance, je préfére encore souffrire et continuer de vivre seul, ou même mourire que d'être soigné de nouveau par vos mains.

Son regard était plus que glacial, exprimant vivement la haine. Ses avant bras se teintèrent légèrement de rouge. Il referma lentement ses yeux, se calmant un minimum avant de rouvrire ses yeux sur la jeune femme.

- Sur ceux, bon rétablissement à votre patiente, et bon repos.

Les ombres de la pièce s'animèrent, enveloppant aussitôt le jeune homme. Se déplacer dans les ombres était un jeu d'enfant...
Arrivant sans aucun problème à l'extérieur, et dans un temps record, le jeune homme se contenta de se diriger vers la demeure qui était sa prison...
Si la seule chose que l'extérieur pouvait lui apporter était la traitrise, autant rester un pantin.


~ 6h plus tard, 19h46.

Sans un bruit, il s'avança dans le château... Un mi-dragon extrêmement connu, rien que ça... Un homme apprécié de tout le Royaume Dragonien. Arrivant devant l'entré, passant une main sur sa nuque où il avait encore injecté de l'armeïth il y a une heure, le jeune homme ferma ses yeux, disparaissant dans l'ombre des muraille...
Un quart d'heure plus tard, sa première cible était morte, une rose d'ombre transperçant son coeur.

En une demi-heure, il eut le temps d'arriver à sa deuxième cible... Un important armurier, s'amusant dans une taverne... Pas une seule expression ne déforma son visage, alors qu'il entra dans les lieux. Allant prendre une bière, il la bue sans bruit, attendant que sa cible daigne bouger... Lorsqu'elle arriva pour commander un peu plus de boisson - bien qu'il semblait déjà en avoir bien abusé - le jeune homme se contenta de partir en direction de la sortie, passant a côté de cet homme...
Lorsque sa bière lui fut servie, il ne bougea pas. Il fallut entendre que le sang coule entre ses lèvres pour que quelqu'un remarque l'épieux d'ombre qui était planté dans son coeur.

Lorsqu'il arriva enfin à sa dernière cible - un dragon connu, général d'une esquadrille de l'armée royale en congé - il lui restait environ une heure et demie... Sâchant qu'il lui fallait ensuite trois quart d'heure pour retourner où était sa place, tout cela allait aller bien vite. S'avançant vers sa cible, le Dragon se méfia aussitôt, en sentant cette aura mauvaise... Le jeune homme ne chercha pas. Il leva sa main, laissant un épieux d'ombre monter vers le ciel. Suivant instinctivement l'ombre des yeux, le dragon ne réalisa pas qu'une épieux d'ombre venait de se former sous sa gorge. Il fut transpercé sans merci...

Enfin, le pantin put retourner dans les mains de son marionnetiste, qui préparait déjà autre chose... Cependant, il restait encore quatre bonne heures de souffrance au pantin rejeté et isolé.

Le nom donné à cet homme ? Il restait à découvrire, par celui qui l'affronterais sans mourire... En attendant, on lui avait donné des surnoms. Bloody Eyes, l'Ombre du Chaos, ou bien le Reflet des Milles Peines... Mais personne ne savait qui il était.

- Je les hais... Pourquoi tout le monde doit-il me trahir ainsi...?

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Lun 8 Juin - 19:54

Trahison ? Des menaces ? Jerry était un peu sous le choc des paroles du semi-dragon, elle l'avait aidé, elle avait voulu bien faire, elle n'avait même pas osé faire une prise de sang. Des larmes coulèrent lentement sur les joues du médecin, elle s'était appliquée, elle avait tout donné pour soigner un nouveau venu en un temps records, elle qui n'aimait pas faire des médicaments elle avait prit la peine d'en faire en un temps records. Et tout ce qu'on lui disait ? D'aller se faire voir et de ne plus recommencer ? Qu'elle l'avait trahi ? La jeune fille laissa sa tasse d'eau chaude avec des plantes sur la table, attrapant le dossier médical qu'elle avait elle-même fait et le jeta dans le feu de la cheminé, s'en suivit un énorme silence suivit d'un cri de rage et de désespoir. D'un geste bref, elle balaya toutes les notes de la table, toutes les seringues et les drogues, tout se retrouva sur le sol, tandis que la petite posa ses mains brutalement sur celle-ci. Le visage crisper dans la colère et l'incompréhension. Qu'est-ce qu'ele avait fait de travers ? Qu'est-ce qu'elle avait fait mal ? La jeune fille croisa ses bras sur la table, laissant ses jambes fléchirent sous son poid. La fatigue détruisit les résistantes psychologique de la pauvre enfant et elle se laissa aller complétement. Ses sanglots masquants les bruits des légions Maniak qui se postèrent autour de la planque, les bruits métalliques des armes qui pointèrent la forme tremblante de Jerry. Les bruits de pas de quelques hommes, une vingtaine, résonnèrent et firent enfin lever la tête de la petite vers une grande personne, des cheveux verts flamboyant et des yeux bruns familier. Il la salua en souriant.

-Bonjour Miss ! Nous venons réquisitionné notre arme de destruction massive. Elle a du se réveillé non ?
-Qu'est-ce que vous lui voulez ?

L'homme fouilla dans ses poches avant de sortir un pannel de seringue important dans un petit écrin en velour. Les drogues avaient différentes teintes, c'était des créations de la famille Maniak, les meilleurs drogues de combats dont eux seul ont la recette, ses drogues agissent plus que rapidement et leurs effets sont foudroyants. Hydrinus les présenta devant les yeux et le visage choqué de la petite jerry avant de refermer la boîte et de la glisser de nouveau sous sa cape. Son visage fut déformer d'un fin sourire.

-Lui rendre sa première utilité. Ma petite-soeur a eut ses vacances, maintenant elle va devoir reprendre du service. Nous avons été informer que... Quelqu'un voulait s'en prendre aux plus grandes figures du royaume dragonien, le roi nous a donc sollicité pour mettre à disposition notre Lucy DX-7 béta. Je n'allais pas dire non, c'est un engagement qui nous rapporterais la nouvelle place de garde royal du pays.

Les yeux de la jeune fille s'arrondirent tandis qu'elle sauta sur ses pieds, voyant déjà des équipes de la famille maniak ainsi que quelques médecins se diriger vers la cave. Jerry tenta veinement de passer devant eux, mais Hydrinus lui enfonça son poing dans l'estomac, la laissant sur place, à ses pieds, le souffle coupé. L'héritier Maniak s'agenouilla, laissant sa tête se pencher vers l'oreille de Jerry tandis que la porte de la cave s'ouvrit dans un fracas, les équipes de la famille descendant dans un vacarme incroyable pour découvrir le corps de leurs "armes" crusifié, levant péniblement la tête, dans un état pitoyable, les yeux bandés.

-Je ne te l'ai pas dit ? Nous vous l'avions laissé simplement parce que nous le voulions.

Trois heures plus tards, dans le château Maniak, plus précisément dans le laboratoire, sur une table il y avait le corps de Dracos, soigner entièrement, plus loin, enchaîné il y avait les trois chimères qui grondaient de colère, essayant de se libérer ou de tuer le premier Maniak a porté de crocs. Hydrinus était un peu en retrait, tout comme sa grande soeur, les cheveux rose métallique tressé, dans son dos une énorme faux et une autre épée plus fine et plus petite, des yeux bruns éclatant. Tout deux étaient silencieux, les bras croisé, le regard posé sur le corps de leurs petites soeurs. Le visage froid, Hydrinus ferma son regard dans un soupire, murmurant quelques mots à sa soeur.

-Cela me déchire toujours le coeur...
-Fais-le toi enlever !

Quelques secondes plus tard, un énorme cri retentit, un cri de douleur et de souffrance atroce, la voie de la belle se brisa tristement, et la porte des arcanes s'ouvrirent, forcé, les trois pouvoirs retournant dans le corps de son popriétaire. Un symbole représentant l'esprit élémentaire de la terre s'incrivit au niveau du dos de la main gauche de la jeune femme, un autre symbole représentant l'esprit élémentaire du feu s'inscrivit au niveau du dos de la main droite de Dracos et sur son torse, on pouvait voir la marque de la porte se brouiller, avoir un nouveau sceau en son centre qui la garderait ouverte quoiqu'il arrive. La puissance de la jeune femme décupla rapidement, tandis que son esprit luttait pour garder le contrôle de son corps et ne pas céder à ce pantin et à cette arme qu'elle était autrefois... De terrible souvenir.... Dracos sentit plusieurs piqures au niveau de son bras et de sa nuque, ses yeux s'arrondirent, puis ses pupilles se dilatèrent. Quelqu'un se pencha vers elle, passant quelques doigts longs et fin sur sa peau avant de sussurer.

-Identification.
-Lucy DX-7 béta. Arme de destruction massive. Fabrication Maniak.

Le visage vidé de toute émotion et le regard de toute volonté, on enleva les chaînes qui retenait poing et chevilles de la jeune femme, sa voie était morne, monocorde. Elle se leva simplement, on l'habilla dans ses anciennes tenues et on lui donna ses armes et les quelques parties d'armures qu'il fallait qu'elle enfile. Après cette petites choses réglés. On l'a mit en salle de conditionnement et pendant trois heures, la Lucy DX-7 béta subit une remise à niveau.

***


Assis sur un rocher, elle contemplait le ciel et la nuit, comme à son habitude, son aura masquer parfaitement, elle entendit des bruits de pas, et elle ne se tourna même pas. Sachant parfaitements qui c'était. Lentement, la jeune femme ferma ses yeux, tournant la tête vers l'homme pas si inconnu, elle sourit faiblement au départ avant de se lever lentement du rocher, posant une main sur une lame empoisonné invisible aux yeux de l'homme.

-Comme on se retrouve. Vous semblez vous portez à merveille... La réputation de l'armeïth n'est plus à faire.

Soupirant légèrement, une voie entrainante et un timbre de voie nullement agressive, elle jouait à la perfection le jeu, elle savait l'art de son ennemis, les ombres et les masquer ne servirait à rien, mais aller plus vite serait toujours plus facile, avec son pouvoir retrouver et sa puissance, son corps en tremblait rien qu'a l'idée d'avoir put supporter de nouveau tout ce pouvoir. Malgré qu'elle ai retrouvé sa condition d'arme humaine... Mais ceci... Personne ne le savait et personne n'avait de raison de le savoir. Dracos ne se tourna même pas, observant la lune, puis dans un souffle, disparut, quelques secondes plus tard, elle enfonçant la lame dans le corps de sa cible, les yeux hargneux et remplit de haine. Elle posa une main sur le torse de l'homme, envoyant une violente décharge d'énergie dans son système magique pour le paralyser quelques instants et avoir des effets sur le long terme de... Raccourcir le temps d'effet de la drogue noir. Dans un sourire mesquin, la jeune femme laissa sa main s'enflammer, brûlant la chair dans une odeur putride. La voie tranchante du corbeau retentit.

-Je pense qu'on a pas à se présenter non ? Toute mes amitié les plus sincère cher confrère ! Ton illusion est celle de l'ombre ? La mienne est celle de l'humanité ! Nous sommes tout deux des pantins, mais nous n'avons pas vraiment les mêmes utilisateurs. Je sers le royaume Dragonien, vous vos propre intérêts.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Lun 8 Juin - 21:55

- Amitiés... Sincères ? Ne me faites pas rire...

La chaire brûlée, quelle odeur désagréable... Notre Ombre ferma juste ses yeux, laissant la douleur l'envahir, la paralysie l'engourdire... C'était vraiment sa journée... Gardant ses yeux clos, n'ayant même pas l'envie de poser son regard sur cette silhouette si pathétique, il se contenta de profiter en silence de la douleur froide de cette lame, et de la morsure brûlante de cette main, les deux mêlées... La souffrance, la douleur... Un bon remède pour rappeler à un être qu'il est en vie.

* A toi de jouer... *

* Nous ferais-tu confiance ? *

* Ne sois pas stupide. Je n'ai pas d'autre choix sur l'instant... *

La douleur se raviva rapidement, devenant plus intense, plus forte... Du sang coula sous les paupières close du jeune homme... Entrouvrant ses yeux aux teintes rouge sang, son genou son perdit dans un temps record dans l'estomac du Corbac. Profitant de cette riposte inattendue, il fit une clef de bras à cette jeune femme, de sorte que son dos se retrouve contre son torse. Puis, commençant un étranglement de son second bras, il posa son regard de sang sur la jeune femme, alors que le sang du jeune homme coulant se ses lèvres et de ses yeux se répendait doucement dans le cou et l'épaule de la mercenaire.

- Quelle élégante manière de me dire que je vous ais manqué, j'en serais presque ému...

Relachant sa prise sur le cou et poussant le Corbac en direction du sol, le jeune homme recula légèrement, sentant sa vue se brouiller, sa force le quitter... Technique basée sur le sacrifice. Plus la douleur est intense, plus il peut déployer de force... Cependant, tout cela est bref et à des effets secondaires, comme on pouvait s'y attendre... C'était là le premier pouvoir que lui conférait la Nymphe ténébreuse...
Son contrôle sur les ombres était revenu, mais la fatigue revenait peu à peu, la drogue cessant de fonction au même rythme qu'avant... Et en plus, il sentait le poison se répendre dans son sang.


- En quel honneur ai-je de nouveau le droit à votre, Ô combien agréable présence, ma chère...?

Lâchant un soupire, il essaya brièvement de trouver un moyen pour s'en sortir... A ce rythme, il allait mourire dans pas longtemps... En plus, l'armeïth allait bientôt le lâcher à cause du trouble causé dans son système magique tout comme dans l'action de la drogue. Une vingtaine de minutes si il avait de la chance, et encore, sans compter l'état dans lequel il allait finir... Il ne pouvait pas fuire, et de toute façon, plutôt mourire que de le faire... Alors quoi ? Bah, il verrait bien...
Au fond, il espérait surtout que le Corbac allait le lâcher pour le moment... Enfin non, pour un mois plutôt, d'après les prévisions de la gamine qui avait décidée d'étudier son corps sans prévenir... Enfin, autant ne pas raviver des souvenirs désagréables maintenant.


- Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais mon état ne m'autorise pas vraiment à vous affronter ce soir... Enfin, vu votre lâcheté, cela doit peu vous importer...

[Post pourri, sorry]

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Lun 8 Juin - 23:16

Dans un soupire, Dracos aurait peut-être du y aller à fond pour une fois, mais son cou lui faisait encore mal du récent tatouage. Un nom et quelques chiffres pour la 'marquer' elle était maintenant officielement, la version béta et la seule existente de la Lucy DX-7. La jeune femme ne chercha pas à se libérer de l'emprise du semi-dragon, soupirant lourdement quand celle-ci sentit son épaule quitter son logement, elle ne réagit même pas à l'étranglement et son corps ne fit que frémir lorsque sa peau fut parcourus du sang de son adversaire. Une fois relâché, la semi-dragonne disparut de nouveau, réapparraissant, assise en tailleurs sur son rocher, le coude poser sur un genou, son menton poser dans sa paume. Elle inspecta le semi-dragon avant de sourire, ricanant sous ses quelques paroles.

-On m'a demandé de te repérer et de te ramené à ceux qui me manient. Mais apparament, j'y gagne rien... Tsssssssss... Quel idée d'être estropié alors que je voulais m'amuser ! Rhaaaaaaaaaaaa !! Je retrouve enfin plein pouvoir et le seul adversaire que je pensais à ma taille me laisse lâchement tomber ? Tstststs... Pas très pro tout ça.

L'arme vivante soupira de nouveau, tournant la tête dans la direction de la citée de Bringstone, souriant bêtement. Là-bas, sur un trône, il y avait bien quelqu'un d'assez puissant pour lui permettre de se défouler et de mesurer de nouveau ses trois arcanes réunit. Mais le défier en combat si'ngulier serait de la folie.... Les yeux bruns du corbeau se désintéressa complètement de l'homme fixant son shot et tirant un peu le tissu pour voir le symbole de sa famille broder de file sombre. Peut-être qu'eux pourrait l'aider pour une fois ? N'y avait-il pas le président de la section secrétariat personnel du roi qui avait besoin d'une nouvelle secrétaire et garde du corps ? Dans un sourire carnassier, le corbac se releva lentement, se grattant l'arrière de sa tête et grimaçant devant l'état de son prétendu adversaire.

-Tu me sers à rien dans un tel état... Moi qui avait préparé quelques pièges rien que pour toi !

Sous ses paroles, plusieurs déclic retentit, et plusieurs sceaux s'illuminèrent avant de disparaître, tous des sceaux de pièges en tout genre de la terre et du feu sur l'intégralité de la zone de combat qui s'étendait entre la capital du royaume et les forêts alentour. Le corbeau s'étira les bras, baillant comme étant fatigué et lassé avant de sourire, faisant un signe de la main à l'homme et disparaissant de nouveau. Allant retrouver son cher possesseur pour discuter boulot.

Il ne fallut pas plus de 10 minutes pour que la meilleure arme de la famille Maniak soit reçu par le patriarche de celle-ci, saluant celui-ci d'une courbette mimiqué et s'asseyant sur un magnifique et confortable fauteuil en cuir brodé, elle inspecta le bureau richement décoré et pourvus de quelques bibliothèques déborbantes de livres avant de poser son regard brun et carnassier sur le patriarche qui la convoitait du regard. Le corbac croisa les jambes, posa son coude sur un accoudoir du fauteuil et sourit, câlant sa tempe contre son poing.

-Le président de la section secrétariat du roi des pirates de Bringstone cherche une nouvelle secrétaire et garde du corps non ? Mettez-moi dessus ! Qui refuserais de tester la Lucy DX-7 béta dans de nouvelles fonctions que celle de tuer en masse ou en finesse ?
-Il te faut de nouvelles fonctions.
-Trois jours suffiront à les assimiler, la noblesse, la tenue et tout ce que vous avez en luxure ~
-Il te faudra plus que cela.
-Une nouvelle arcane ?
-Non, plus.
-Quoi ?
-Réveiller un peu de toi intérieur pour que cet homme tombe sous le charme d'une femme qui le brisera, non pas sous le charme d'un vulgaire pantin ou de la beauté d'une arme. Tu vas devoir jouer plus qu'en finesse, assumer ta condition de femme et tes atouts. Ne plus avoir d'armes sans arret sur toi et beaucoup d'habitudes seront à perdre si tu veux qu'on te joues maintenants.
-Ne suis-je pas votre carte maîtresse modulable à souhait ?
-Tu as l'air motivé. Des conditions ?
-Permettez-moi d'approcher le roi et laissez-le moi ~

Ce fut ainsi qu'en trois jours, l'arme Lucy DX-7 béta s'arma de beauté, de vêtements et de grace dans ses mouvements, de noblesse de language et bien d'autres choses qui ne fit que la mettre plus en valeurs. Ce fut ainsi, qu'elle se retrouva, trois jours plus tard, dans le bureau du président de la section, un certain... Roy Tuystig. Homme de 29 ans dans les petits papiers du rois, pleins de charisme et de sérieux ainsi que de beauté, un homme magnifique si on oublit son passé... Il fut tout de même le vice-tyran du camp d'AshVritt, les femmes que le roi ne voulait pas, il les dévorait. Son signe était le lion féroce et agile, serviteur de Scian et croqueur de femme. Imaginez un peu son sourire en découvrant le corps magnifique de la belle Dracos et son sourire charmeur ainsi que son regard envoutant, sans oublier sa tenue légère et courte tout en étant seyante. La jeune femme se redressa après avoir saluer son nouveau patron, fit quelques pas d'une démarche élégante, ses pieds reposant sur des talons qui les mettait en valeur.

-Bonjour patron.
-Appellez-moi Roy ! C'est un véritable plaisir d'avoir la légendaire protégé de la famille Maniak comme assistante ! Vous êtes sublime si je peut me permettre !

Un fin sourire se peignit sur les lèvres de la belle qui s'avança encore un peu, s'arrêtant et mit ses bras dans son dos, sous les yeux de son frère qui se chargeait de la "livraison". Hydrinus se retira après avoir brièvement parler avec Roy, saluant sa soeur de la manière la plus froide possible et laissa Dracos pendre ses premières fonctions au seins du secrétariat du roi avec brio.

***


Dans l'Etroh Valley, un feu avait été déclencher, un peu plus loin, sur une colline, pleine de suie et de sang sans aucune plaie apparente, le visage sanglotant et le corps tremblant. Il y avait Jerry, serrant contre elle les quelques armes préférés de Dracos, ses gants, l'épée d'Esmos et son fusil à pompe ainsi que tout son dossier médical pesant tout de même lourd, finement ficelé pour qu'aucune note ne tombe du dossier. Jerry était debout, derrière elle il y avait sa moto qu'elle avait pu sauvé, avec quelques vivres et rien d'autres. La petite médecin sentit son gardien passer ses bras autour d'elle, essayant veinement de sécher ses larmes.

-Jerry...
-Tout... Perdu... Plus de père, plus de Dracos, plus de chimère... Plus même de maison... On va où maintenant ?
-Il reste son dossier médical, avec ceci, on peut la retrouver.
-Je n'ai ni le matériel... Ni les hommes... Ni l'argent...

Le gardien ressera son emprise, poussant un faible soupire, laissant sa protégé pleurer à chaude larme, regardant tout son passé s'envoler, s'embraser dans les flammes dansantes que Sloth avait elle-même créer une fois que la famille Maniak l'avait mis sous contrôle. Plus rien... Plus d'atelier, plus de médicanement, plus d'argent... Plus de chimère... Plus même de personne pour veiller sur elle. Elle n'était qu'une pauvre médecin... Sans plus nulle part ou aller, et plus personne pour veiller sur elle, elle qui avait toujours été protéger de la barbarie du monde, soit par son père, soit par le corbeau.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Lun 8 Juin - 23:43

- Et dire que je cherchais un médecin hors paire, je me retrouve face à une enfant abandonnée...

La silhouette sombre du jeune homme se trouvait un peu en dessous sur la coline, appuyée sur une béquille, son corps le faisant apparement encore bien souffrire... Evidement, puisqu'il avait voulu jouer avec son état alors qu'il ne pouvait pas le supporter... Enfin, ça, ce n'était plus le problème.

- J'ai besoin d'un médecin compétent, qui connait mon corps, et surtout plus efficace que ceux qu'on trouve habituellement. La durée sera indéterminée, vous pouvez au moins prévoir une semaine. Je paies tout ce qui est logement, matériel, ingrédient et tout ce qui vous sera nécessaire. Je me met aussi à votre service. Tous les frais, même les surplus sont à ma charge, tant qu'ils restent dans mes moyens. Vous n'aurez pas besoin de débourser l'argent que vous gagnerez, ni même pour la nourriture. Evidement, cela signifit devoir m'accompagner, et être toujours disponible pour soigner une plaie.

Formant un bref pilier d'ombre pour s'adosser, le jeune homme - qui n'avait pas laissé le temps à Jerry de répliquer - lui laissa cette fois le temps de réaliser ce qu'il lui disait. Observant son visage, dès qu'il sentit qu'elle allait ouvrire la bouche, il reprit tranquillement.

- Vous semblez en difficulté, et il serait stupide de refuser... J'accepterais tout ce que vous dirais, et vous aurez tout les droits sur mon corps cette fois ci, puisque je vous l'autorise.

Passant une main dans ses cheveux, le jeune homme ouvrit lentement ses yeux jaunes cernés, où la fatigue était plus que visible. Lâchant ensuite un long soupire plaintif, il reprit de plus belle, sans même faire attention à la réaction de la jeune médecin.

- Si cela ne vous suffit pas, je pourrais surement me débrouiller pour vous trouver un nouveau lieu de travail, malgré quelques problèmes de mon côté par la suite, et vous payer une main d'oeuvre si je ne vous suffit pas. Ne vous inquiètez pas, j'ai les moyens. Mes actions en tant qu'assassin et ma famille font que je ne suis privé de rien à présent, mais l'argent ne m'intéresse plus.

Daignant enfin tourner son visage vers la jeune fille, il remarqua qu'elle avait pleurer il y a quelques instants. A vrai dire, il n'y avait pas fait attention en arrivant. Lâchant un soupire, il finit par détourner le regard, se mordillant l'intérieur de la lèvre.

- ... Et désolé pour la dernière fois. Mais mon caractère n'est pas des plus simple... Soit. Agent, logement, main d'oeuvre, matériel, travail, ... De plus, vous cherchez vous aussi à retrouver votre chers Corbeau blanc, nan ?

Pourquoi blanc ? Appellation qu'il avait décidé de lui donner... Ne cherchez pas, tout vous sera expliqué... Plus tard... Lorsqu'il sera de nouveau face à cet oiseau aux deux facettes, surement.

- Vous êtes prête à partir, où vous avez quelque chose à faire ? Je sais dans quelle direction elle est partit, le résaux d'espionnage est toujours aussi efficace... Mais ils ont perdus sa trace autour de N'agross, on devra donc chercher un peu.

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Mar 9 Juin - 0:09

Heiiiiiiiiiiin ? Fut le premier mot que pensa et voulut dire Jerry en voyant l'homme dans un état pitoyable, mais pas pire que la fois ou Ryaven lui avait rapporté, quelques séquelles de la drogue noir qu'il avait du prendre à plusieures reprise, des plaies, une brûlures et un poison déréglant le système Magique. Tout ce diagnostique est un coup d'oeil et avec l'aide de son gardien. La petite fille posa ce qu'elle avait dans les bras sur sa motos, son regard se voila et elle ne dit aucune réponse, laissant Tylius, l'eau de soin, se charger de cet être qui allait devenir celui pour lequel elle mettrait à profit son savoir médical. La jeune médecin dirigea une main vers l'homme, Tylius prenant une forme visible par les yeux jaune du semi-dragon, enlaçant ses bras autour des épaules de celui-ci avant de laisser son être rentrer dans celui de l'homme, tout ceci sans douleurs. Jerry abaissa sa main, sentant déjà le premier effet d'être séparer de Tylius, quelques légers vertiges et des tremblements au niveau des doigts. La jeune elfette ressera sa main, rangeant le dossier médical du corbeau précieusement ainsi que les armes sur la moto du HCM, petite trouvaille booster et customisé par les soins de Jerry, la West Archy était une merveille adapté à la petite elfe. Elle poussa un soupire avant de prendre place sur la moto, posant son regard sur l'homme.

-Laisser faire Tylius, il se chargera de vos plaies internes et externes et receuillera des infos pour un nouveau dossier. Pour la sensation de fatigue et celle de votre déréglage du système magique interne et nerveux de votre corps vont être entièrement dissiper. Il faut trouver un endroit ou loger et vous devez dormir plus de 10 heures se trois prochains jours pour pouvoir me faciliter le travail.

Jerry sondait grace aux yeux et aux sensations de son gardien le corps de l'homme, faisant attention à ses nerfs, évitant de toucher tout le système neuronal et reméttant en place son aura et enlevant les effets de la drogue signé Maniak pour remettre en place un fonctionnement normal et booster du système magique interne. Tylius referma les plaies, les hémorragies internes et reconsitua les tissus brûlés. La jeune fille ferma ses yeux et croisa ses bras. N`Argoss hein ? Elle a du prendre l'express, prendre un bateau et se rendre à Bringstone...

-Votre réseau d'espionnage doit arrêter de fixer N`Argoss, attaquer tout le réseau fluvial et naval ainsi que tout les trains de l'express. Chercher simplement le nom de Lucy Maniak ou en convois exeptionnel la livraison d'une arme de destruction massive dont le numéro de série serait DX-7 béta.

Voyant que l'homme ne savait pas vraiment de quoi elle parlait, elle soupira avant de tourner la tête tristement vers les flammes dansantes qui dévorait le reste de la planque, elle sécha ses traces de larmes, sentant la fatigue du semi-dragon se répercuter sur son organisme à elle.

-Je sais qu'elle n'aimerait pas mais... Elle se nomme Dracos Maniak, utilisé comme arme par sa famille sous les mains de son oncle, son identification est Lucy DX-7 béta, c'est une arme classé dans les armes de destruction massives utilisé dans des guerres tel celle d'AshVritt qui fut sa première et sa dernière. Le reste... Ce sera à elle de vous en parler.

Parler de la marque ? Du camp et du reste ? Non... Secouant la tête légèrement, Jerry empoigna simplement les poignets de sa moto, sentant Tylius quitter le corps de l'homme, ayant accomplis les soins qu'il fallait. Après un rapide regard échangé et un hochement de tête, le gardien se tourna vers l'homme, le saluant dans une courbette respectueuse.

-Je me nomme Tylius l'eau de soin. Votre aura et votre système magique interne a été remis correctement, il n'y a plus de trace de drogue dans votre organisme et malgré les soins fait sur votre corps, veillez limiter l'usage de la magie pour le moment.
-Aufaite... Vous savez nos noms mais le votre ? Comment doit-on vous appelez ?

Même un pseudonyme suffira, Jerry et Tylius avaient l'habitude. Threyd, la chouette, nocturne... Ah oui, elle connaissait plus de surnom de mercenaire que de nom et prénom de vrai gens. En pensant à l'échiquier, elle poussa un faible soupire, pensant déjà aux représailles et aux engueules monumentales de Threyd une fois qu'il aura apprit tout ce qui s'est passé. Arf.... Encore des soucis en perspective.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Mar 9 Juin - 19:07

- Merci pour les soins.

Se retournant rapidement, le jeune homme adressa un signe de tête à une personne se trouvant dans l'ombre, non loin. L'ordre fut imédiatement comprit, et la silhouette disparue, allant modifier les directives du service d'espionage.
Soupirant bruyament, il ouvrit lentement sa main, dévoilant sa paume tournée vers lui. Il laissait la lumière des rayons de l'astre lumineux doucement réchauffer son membre, pensif... Pourquoi faire ça finalement...? Pour une intuition, une idée stupide ? Peut-être juste pour se changer de cette vie banale...


- Si vous tenez à me donner un nom... Appelez moi l'Ombre, le Reflet, tout ce qui vous passe par la tête. Mon nom, je l'ai rejeté depuis longtemps. Mon identité d'emprunt, elle, ne doit pas encore être dévoilée... L'homme à qui je l'ai prise n'est pas mort.

Fermant ses yeux, puis sa main - crispant légèrement son poing - il se retourna vers le soleil, osant un instant regarder dans la direction de l"astre du jour... Pas directement, mais juste contempler cette lumière chaude qui illuminait le ciel bleu. Pour la première fois, il osait regarder la lumière en face.
Il finit par refermer ses yeux d'or, doucement, et reposa son regard sur le sol. Puis, s'éloignant lentement, il alla récupérer son véhicule qui trainait non loin.
Moto couleur nuit, grosse cylindrée, pas trop bruyante mais surtout possédant une bonne accélération... Prototype tout droit commandé au H.C.M. Cependant, il était vrai que ses capacités maximales n'étaient pas assurées sans dégats...


- Nous ferons une pause un peu avant le milieu de la nuit, si ça ne vous gènes pas... Nous commencerons la collecte d'information dès que nous serons arrivé. Vous pourrez commencer à vous reposer et vous installer pendant que je contacterais les espions et que je ferais des recherche.

Regardant encore une fois le soleil, rêveur, le jeune homme réfléchissait en silence.
Briser les sceaux, aller affronter le Corbac, canalyser la puissance encore instable sur lui des deux Nymphes, et récupérer des armes, tout en se remémorant sa manière de les manier...
Il avait déjà dût travailler sur toutes les armes, mais ça remontait déjà à loin.
Allumant le moteur dans un bruit léger, le jeune homme regarda un instant l'engin parfait pour un arpenteur d'ombre et de silence tel que lui... Juste un léger vrombissement, parfaitement comme il avait demandé aux ingénieurs du H.C.M. Ces gars étaient vraiment doués...


- Quand nous serons arrivés, j'aimerais que vous jetiez un oeil à deux sceaux, si vous y connaissez quelque chose... Ils m'handicapent, et je souhaiterez m'en débarasser.

Commençant enfin à accelerer, la moto démarra, alors que le jeune homme partit de suite dans la direction de N'agross... Le temps qu'ils arrivent, il pourrait largement avoir des nouvelles des espions, pour savoir si le Corbeau blanc avait bougé. Fermant les yeux un instant avant d'accélerer de plus belle, poussant déjà la machine à un bon régime - cependant loin d'être le plus élevé - il se laissait absorber par ses pensées...

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   Mer 10 Juin - 22:41

Rp finis ! ^^
Suite => Ici

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le premier vol du Corbeau [Hisoka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le premier vol du Corbeau [Hisoka]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Freesby :: Plaines de Lonsanglot-
Sauter vers: