AccueilPortailFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Recherche mouvementé.

Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Recherche mouvementé.   Mar 9 Juin - 23:11

La mécanicienne ne put s'empêcher de regarder avec un œil gourmand le bolide dont disposer l'ombre comme il disait. Ceci la fit d'ailleurs sourire, lui rappelant une certaine tête de mule qui la première fois que Jerry l'a croisé et lui a parlé lui a demandé de l'appelé comme bon lui semblait. Arme, corbeau, chien ou encore autres noms dégradants étaient sortis de la bouche de cette fille de 15 ans lorsque que son père l'avait recueillis. Elle sourit de plus belle, d’un sourire mélancolique, cette petite fille, les cheveux plus long que son corps, le visage déformer par la même expression… La méfiance.

L’elfette se perdit un peu dans ses souvenirs, ne remarquant pas vraiment que ses yeux s’humidifièrent et la picotèrent, son envie de pleurer revinrent et dans un fracas d’une poutre dévoré par les flammes qui vient de lâcher, Jerry se permit de pleurer en silence, approuvant d’un hochement de tête ce que disait le reflet. L’elfe tourna la manette des gaz, entendant le ronronnement du moteur de sa moto bercer son esprit dans ses souvenirs, un casque se forma autour de la tête de l’elfette tandis qu’elle enleva d’un coup de pied la béquille qui retenait l’engin, suivant l’homme dans sa lancé, les yeux pleins de larme et les joues ruisselantes. Les souvenirs serrèrent le corps de Jerry qui suivait l’ombre, laissant allez le moteur de la West Archy se décrasser des temps ou il est resté dans son atelier.

Le soleil déclinèrent tandis que les deux engins traversèrent les plaines de Longsanglot, quittant le royaume Dragonien, Jerry, sans un regard en arrière, quittait ce royaume en séchant ses larmes d’une main agile. Ils traversèrent la passe des murmures, passant devant l’entré du HCM en trombe, les heures tournèrent et sans qu’ils ne songent à s’arrêter, ils quittèrent les terres contrôle du HCM pour entrer dans le royaume des vampires. C’était dans la fin d’après-midi qu’ils arrivèrent au milieu de la forêt maudite. Avant la tombé de la nuit, ils avaient quitté le royaume vampirique et quand la lune commença à se lever ils étaient à l’entré de la ville portuaire de N’argoss. Jerry bailla, enlevant son casque et le laissant reprendre la forme d’une simple barrette de couleur verte. L’elfette se tourna vers celui qui se disait ombre, elle le fixa un instant avant de regarder le sol, coupant les gaz de sa moto. Le silence puis un léger vent vint caresser le visage comportant encore de belle trace de larmes.

-J’ai peur pour elle… Mon père a mit tellement de temps à lui redonner un visage humain, voilà qu’elle se laisse allez de nouveau à son destin d’arme comme elle dit si bien. Depuis sa naissance on l’a conditionné au combat… Ses frères et sœurs savent ce qu’elle est devenu et ce qu’elle est et ils ne bronchent pas, ils soutiennent juste les intérêts de leur famille à posséder une arme aussi « parfaite » que Dracos. Si on l’a retrouve, elle sera surement sous effet du cocktail de drogue que sa famille s’amuse à lui administrer chaque matin et chaque soir pour lui permettre de ne pas se détruire avec ses trois arcanes. Ne vous attendez pas… A avoir quelqu’un de normal devant vous. Sous l’effet de ces drogues, elle ne ressent ni douleur, ni compassion, ni même une autre émotion… La souffrance physique n’a plus d’effet sur elle. La souffrance mental est conditionné par les drogues. Ce sont ses caractéristiques qui permette à la famille Maniak de proclamer qu’elle est une arme parfaite. Sans sentiments, sans douleur et avec une envie de tuer continuel… Je dois bien avouer que cela constitue en gros ce que j’appelle une arme parfaite.

Elle poussa un faible soupire avant de refaire apparaître son casque, redémarrant sa moto et se dirigeant vers les portes de la citée, les passant doucement tout en s’enfonçant dans les ruelles suivit de l’homme. Elle chercha des yeux une petite auberge avec pour enseigne un corbeau, une fois chose trouvé, elle farfouilla dans un compartiment de son bolide, sortant une lettre cacheté.

-Le patron était un grand ami de mon père, il nous logera gratuitement et je sais qu’il a tout le matériel médical dont j’aurais besoin pour faire un nouveau dossier et m’occuper de vos sceaux. Je suis pas aussi doué que mon père… Mais je veux bien y jeter un œil.

En vérité, Jerry connaissait déjà tout le fonctionnement des sceaux que portait l’ombre, le seul petit soucis, c’était qu’elle n’était PAS formé pour les enlever ou les désamorcer, son père ne lui a jamais apprit. Dans un soupire, l’elfe descendit de sa moto, la poussant à l’arrière et la couvrant d’une bâche. Jerry sortit les quelques affaires sauvé du feu qui avait dévoré la planque. Invitant l’homme a faire de même pour sa moto, elle se permit un regard sur tout ce qui était moteur, suspension et autre mécanique de l’engin, c’était du 100% HCM et dans un petit sourire moqueur, la jeune fille savait déjà comment donné plus de puissance à ce bijou silencieux sans même augmenter le bruit de celui-ci. Ses traits de carrosseries pourraient très bien servir de cache d’arme à feu, bref, dans la tête de Jerry elle était entrain de refaire l’engin. Secouant la tête légèrement, elle se dirigea vers l’entrée de l’auberge, débarquant dans une première partie taverne bien animé. Le patron était entrain de servir ses clients et il ne put retenir un cri de joie en voyant l’elfette lui faire un grand signe de bras. Le patron était un humain bourrus, il devait se porter dans la quarantaine d’âge. Son tablier était sale de reste de nourriture et d’éclaboussure d’alcool en tout genre. Le crâne dégarnis pouvait laisser à penser qu’il avait plus de quarante ans, et pourtant. La voie grasse et amical de l’humain se faisait clairement entendre, malgré le léger brouhaha de la taverne.

-Jerry !! Crévindiou que ça faisait longtemps !
-Salut Véric ! Je te présente un ami, Ombre. Tu as deux chambre de libre ? De préférence qui communique.
-Bien sûr que j’ai ça ! Enchanté m’sieur ! Je me nomme Véric TouchTarg ! Patron d’l’auberge que vous voyez là ! T’le connais comment ton pote ?
-Il m’a demandé d’être son médecin particulier.
-Et l’corbac a accepté d’t’partager ? D’ailleurs elle est où la d’moiselle ?
-Corbac est… Arrivé hier ! Elle est en contrat d’infiltration.
-Aaaaaah j’vois ! J’avais peur qu’elle veille pas m’redonner ma chance au bras d’fer ! Beaucoup d’gens l’attende pour un nouveau tournois d’ailleurs !
-Je lui ferais passer le message. On a roulé toute la journée, tu peut nous mener à nos chambre ?
-Sûr ! J’te laisse la 51 et la 52 comme à vot’habitude. Sers-toi les clefs sur son l’panneau ! J’vous réserve une table ?
-On mangera en haut si ça te dérange pas.
-Du tout ! Ma p’tite femme vous montera vot’repas !
-Ajoute deux bières avec et un alcool d’absysse.

Le patron hocha la tête, tandis que Jerry marchait dans l’allée des tables, faisant attention de ne pas bousculer une personne qui a abusé de la boisson pour dans une situation plus que délicate. Elle salua les connaissances du Corbac qu’elle connaissait aussi, souvent des mercenaires et des assassins qui avait déjà été rafistolé par ses soins. L’elfette passa derrière un comptoire, prit deux paires de clefs et prit un escalier qui montait, le bruit de la taverne d’en bas devenant de plus en plus faible avant de n’être qu’un simple murmure.

Le parquet grinçait sous les pieds de Jerry et de l’ombre, tandis que l’elfette filait vers deux portes ou trônait les chiffres 51 et 52 dans le bois vernis et sombre. Jerry ouvrit une des portes, posant les affaires dans ses bras sur une commode. Les chambres étaient nickel, ahérer sans mauvaises odeurs et sur la table traînait encore de vieille affaire ayant appartenue à Jerry et à Dracos lors d’un petit passage. Sur le lit de la chambre 52 reposait un fusil à pompe et une paire de dague. Jerry ouvrit une porte qui faisait la communication des deux chambres. Les deux chambres comportaient une salle de bain commune la plus propre de toute l’auberge, il y avait une table dans chacune des chambre, un tapis et quelques décorations, une commande, une armoire et dans les murs plusieurs cache d’arme aménager par Jerry. Elle en ouvrit une pour déposer l’épée d’Esmos et le fusil à pompe ainsi que les armes sauvé du feu, la refermant, elle posa le lourd dossier médical de Dracos sur la table et se tourna vers l’ombre.

-Dracos et moi on utilise toujours ses deux chambres, mets de côté les armes qu’aurait put laissé le corbac. Sous certaines lattes des murs se trouve des caches d’armes ou des endroits ou j’ai du laissé du matériel médical ou cas ou. Je te laisse découvrir l’endroit des planques, je vais commencer à refaire ton dossier médical. La femme de Véric nous apportera de quoi manger et boire, l’alcool d’abssysse n’est pas délicieux mais c’est le seul alcool qui permettra à ton système Magique de reprendre du poil de la bête et de fonctionner plus rapidement. Au niveau de la fenêtre de la chambre 52, celle que tu utiliseras, il y a un accés sur les toits des maisons voisines, le corbac l’utilisait pour sortir et rentrer de ses contrats ou de ses sorties nocturnes.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »


Dernière édition par Miss Corbac le Mer 10 Juin - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Recherche mouvementé.   Mer 10 Juin - 1:55

S'avançant sans bruit dans la pièce, le jeune homme s'approcha du lit sans un mot, et se laissa tomber dessus sans gène. Le canon du fusil à pompe vint doucement taper sur ses côtes, et il attrapa l'arme, regardant l'engin. Son doigt caressant doucement la gachette, il était là, immobile, les yeux perdus sur cette arme, songeur...

- Une arme parfaite, hein...? L'Homme n'est pas une arme... Et encore moins parfaite, quoiqu'on lui face.

Ayant parlé à voix haute pour lui même, se rassurant légèrement sur sa propre condition, il referma ensuite ses yeux, rejetant l'arme à côté de lui. Passant sans un mot ses mains derrière sa tête, il fixa sans bruit le plafond, perdu dans ses pensées.

- Hmm... Jerry ? Avez-vous des informations sur Lucy DX-7 ? Non pas le Corbac, mais cette jeune femme que l'on prétend être une 'arme parfaite' ?

Restant dans sa position, son regard passa doucement sur le côté, se posant sur la silhouette de la jeune femme qui n'était pas vraiment loin. Passant doucement sa main sur son visage, il reprit, d'une voix parfaitement posée.

- En particulier, la durée des effets du mélange de drogue sur elle, leurs effets secondaires une fois arrivé à leur fin, l'état dans lequel elle se retrouve. Ainsi qu'approximativement, le moment à partir duquel elle commence à être sensible à tout ce qui touche à la fatigue ou aux drogues, et si elle peut être complètement enivrée par un stupéfiant avant la fin des effets des drogues.

Les idées restaient embrouillez, et il avait besoin d'information, de beaucoup d'information...

- Si vous pouviez me noter ça rapidement, cela m'aiderais un peu.

Se redressant rapidement pour se tourner vers la fenêtre, il s'avança vers celle ci en ignorant encore une fois la réponse de cette pauvre Jerry, posant son regard sombre dans l'obscurité. Il fallut a peine un instant pour qu'un espion se présente.

- J'ai besoin d'un dossier complet sur la famille Maniak. Membres, hiérarchies, influence inter-pays, expension, domination territorial, avancé technologique, niveau de dangerosité, tout ce qui peut-être répertorié. De plus, vous allez vous séparer en deux grandes équipes principale. Une qui fera des recherches sur cela, une qui va me chercher des info sur la position du Corbac, ou de Lucy DX-7, l'arme de desctruction massive d'Ash Vritt, ainsi que tout ce qu'on peut trouver sur les effectifs Maniak présents ici, leur manière d'agire, les failles à exploiter, les personnes gênantes, sur qui faire pression, tout ce qui peut-être intéressant. Je veux un dossier complet et clair dans 24h. Ce sont des pro, vous avez donc mon entière confiance. Vos recherches commence dès maintenant. Vous aurez le temps de vous reposer dès que cette affaire sera finie.

L'espion se retirant, l'Ombre se laissa lourdement tomber sur le lit, encore une fois. Tant de boulot pour rien... Puis, attrapant les rouleaux de bandages blancs autour de ses avants bras, il commença à les défaire lentement, sans quitter un instant ces pensées troubles.

- Jerry ? Il me faudrait aussi un maximum de drogue à disposition, connaissez vous un bon fournisseur ? Oh, et dites moi à partir de quand mon corps pourra supporter un effort physique dépassant sa capacité habituel lorsque vous aurez finie s'il vous plait... Il faudra aussi que je demande au patron de cette taverne si il a un gros concurant à faire tomber... Je pourrais bien faire d'une pierre deux coups.

Vous ne l'aurez surement pas remarqué, mais en interpelant la jeune fille par son nom, le jeune homme prenait toujours une voix mielleuse, de sorte à attirer l'attention de cette pauvre petite mécanicienne qui allait surement finir surmenée... Ensuite, sa voix redevenait évidement calme et plate. Il finit d'enlever ses bandages encore couvert de trace de sang plus ou moins récente, puis se releva, allant s'approcher de Jerry, regardant par dessus son épaule ce qu'elle faisait, sans un bruit. La pauvre, et dire qu'elle allait devoir le supporter...

- Quoiqu'on en dise, vous semblez vraiment être une médecin bien au dessus des autres... Je ne regrette pas mon choix, les médecin de ma famille auraient été bien ennuyeux et inutiles face à vous. Bref, je vous laisse finir votre travail, pensez à vous reposer dès que vous aurez prit votre repas. Pour ma part, je vais aller me doucher si vous permettez.

Il se tourna aussitôt en direction de la salle de bain commune, comme si de rien n'était, attrapant rapidement des vêtements pour se changer, se glissa dans la salle de bain, et referma sans bruit la porte derrière lui. Retirant sans bruit ses vêtements, laissant tomber le tissu au sol en dévoilant sa peau pâle, laissant l'air frais la parcourire dans un frisson. S'avançant doucement pour se glisser dans la douche, il laissa d'abord un jet d'eau froid se répandre sur son corps, lui remettant bien les idées en place. Puis, allumant lentement l'eau chaude, il laissa son corps se faire enivrer par cette chaleur, avant de plaquer une main sur son visage, grimaçant. Face à Jerry, il ne pouvait pas vraiment faire mauvaise impression, en montrant qu'il était mal en point aussi bien physiquement que mentalement. Son état était pitoyable actuellement. Mais, qu'est ce qui aurait donné le courage à l'enfant de continuer, si il c'était présenté faible et usé face à elle ? Rien. Laissant l'eau ruisseler sur son corps, sans faire attention au reste, il savonna ensuite son corps, puis se rinça, et profita encore un peu de l'eau chaude sur sa peau. Puis, coupant enfin les deux sorties d'eau, il sortit de la douche, déposant ses pieds sur une serviette douce. Puis, en attrapant une seconde avec laquelle il se sécha, il eut tôt fait de renfiler ses vêtements. Quand il sortit de la salle de bain, il était encore en train d'enfiler son haut, qu'il glissa enfin sur son corps lorsqu'il plus ou moins prêt du niveau de Jerry. Haussant les épaules, il se tourna vers la vitre, qui refletait pâlement sa silhouette. Peau blanchâtre, accentuée par un ensemble noir. Pantalon simple uni, large sans être trop volant, et un haut assez moulant. Il attrapa sa veste qu'il avait laissé trainer dans un coin - ayant déjà décidé de s'installer correctement lorsqu'il n'aurait plus la flemme - et posa son regard d'ambre sur la jeune femme.

- Vous vous en sortez, ou je peux faire quelque chose pour vous aider...?

Enfin, pour la première fois depuis un moment, le jeune homme laissait le temps à Jerry d'en placer une... Mais quoiqu'on dise, il était vrai qu'il était bien trop préoccupé par ses pensés réfléchissant déjà trop pour le peu d'information qu'il avait.

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Recherche mouvementé.   Mer 10 Juin - 12:13

Jerry n'avait, comme à l'habitude de l'homme, pas put en placer une, dés qu'elle ouvrait la bouche pour répondre celui-ci ouvrait la sienne et un flot de paroles en sortait. Secouant la tête, se résignant à attendre un moment de silence et de calme de la part de l'homme pour répondre. Elle posa un coude sur la petite table, sa paume à l'intérieur et avec un crayon à papier sur du papier blanc cassé elle notait de son écriture appliqué toutes les nouvelles informations pour un nouveau dossier médical. Son gardien était un peu en retrait, regardant ce qu'elle écrivait en dictant des bouts d'informations utiles. Tout ceci n'était qu'un immense brouillon et au file des minutes qui passait, elle reliait, entourait, notait de nouvelles choses pour enfin finir par tout mettre au propre. L'ombre était dans la douche et Jerry venait de finir une première ébauche du dossier médical, refermant le tout dans une pochette de couleur trouvé dans un tiroir au hasard. La jeune fille s'étira en baillant, se tournant vers la forme de Tylius derrière elle. Jerry sortit le dossier de Dracos, repoussant celui de l'homme, elle ouvrit l'énorme pochette, feuilleta les notes de l'écriture quasi-illisible de son père, en sortant quelques-unes. Il y avait plusieurs notes, des dessins aussi, le dessins du sceau de la porte des trois arcanes, les notes sur les trois chimères réceptacles et beaucoup d'autres choses détaillant avec précision le fonctionnement du corps dans sa totalité de la semi-dragonne recherché.

Le père de Jerry avait étudié avec précision le fonctionnement magique du cocktail de drogue pour pouvoir. L'elfette passa un moment à relire plusieurs choses du dossiers qui se était en quatre parties, il y avait tout le dossier médical "normal" que tout bon médecin fait de ses patients, la seconde partie était le dossier sur le fonctionnement magique de Dracos avec une représentation des points de pressions avec leurs effets le plus grave étant de la faire tomber de sommeil, la troisième partie était une partie sur ses trois arcanes de pouvoir ainsi que le sceau de la porte que portait la jeune femme et enfin la dernière partie était une ébauche d'un dossier sur sa famille. Receuillant quelques informations dans le but, surement, de permettre à Dracos de la faire chuter pour reprendre sa direction d'une autre manière que la force. La jeune fille mit aussi de côté ses quelques notes, il y avait quelques pages, vieillis avec un rapide schéma de la hierachie.

La porte de la salle de bain sortit Jerry des notes de son père, tournant la tête vers l'homme qui lui posait enfin une question en lui laissant le temps de répondre. Elle faillit sauter au plafond de joie d'avoir enfin la parole. Sans plus attendre, elle répondit à tout ce qu'il avait dit.

-Sachant que vous n'avez aucune qualification dans le domaine médical, pour le moment je peut me débrouiller seule sans trop me surmené, Tylius prendra le relais en cas d'extrême fatigue. Je ne suis pas le meilleur des médecins mais je suis allée à bonne école comme on dit.

Reposant son regard sur les notes de son père, elle sourit mélancoliquement. Ah oui... Archibald était vraiment un excellent connaisseur en magie médical, assassinat, c'était aussi un tacticien de talent et surtout... Un scelleur hors pair créant ses sceaux. Un alchimiste qui aurait put devenir une légende si celui-ci avait accepté de se faire un nom. Elle reprit rapidement le dossier médical de l'homme, prit la seconde page et relut rapidement ses notes concernant la capacité physique du corps du semi-dragon.

-En ce qui concerne votre capacité physique... Il faut attendre trois bons jours avec les soins de Tylius pour que votre corps puissent supporter de nouveau de l'Armeïth et dépasse sa capacité habituelle. Si vous avez un bon sommeil pendant ses trois jours, le délais peut réduire d'une dizaine d'heure.

Elle referma le dossier, le repoussa quelque peu. Elle s'assit sur le sol en tailleur, tournant la tête vers celui qui se disait ombre. Jerry réfléchit un instant avant de trouvez ce qu'elle cherchait, un ancien fournisseur de drogue du corbeau qui serait toujours ravi d'avoir un gros clients.

-Pour vous procurez des stupéfiants, allez voir L'arnaque. Il a toujours d'énormes stock à disposition.

L'elfe se releva, étirant ses jambes et laissant son gardien disparaître à nouveau, faisant un rapide sondage de l'état du corps de l'ombre avant de disparaître complétement, se reposant un peu. Lui aussi a besoin de sommeil de temps en temps et malgré son indulgence, il n'aime pas toujours qu'on l'utilise autant.

Jerry croisa ses bras, songeuse, laissant son regard se poser sur les notes de son père concernant le cocktail de drogue, d'après de rapide estimation, les drogues mélangés était renouvelé dans le corps de Dracos toutes les 12 heures. Donc on peut en déduire que leurs effets n'excède pas les 24 heures dans une activité normal. Seulement, lors de la guerre d'AshVritt il est dit qu'il a fallut 5 à 6 heures de combats non-stop pour qu'un mercenaire épuise entièrement l'arme humaine et la capture.

Après avoir retracé les notes de son père dans son crâne, elle posa son regard sur l'homme et se lança dans les explications.

-Le cocktail, selon les notes de mon père, n'a plus d'effet après 5 à 6 heures de combat non-stop ou d'une activité physique accrue. Sans ça, ses effets durent environs 24h et mon père a noté que la famille veille à ce qu'elle prenne une nouvelle dose toute les 12 heures. Ses effets sont immédiats, énergie, plus aucune sensation de douleur physique ou mental, plus de fatigue, et une envie de tuer et de combattre continuel. Quand elle est sous l'influence du cocktail, aucune autre drogue peut prendre le dessus, même le moment de paradis est innéficace. Après, ce ne sont que des estimations, mon père ne sait pas amuser à les vérifier sur le sujet concerné.

L'elfe marqua une pause, se posant sur le lit et s'allongeant quelques instants, passant ses bras derrière sa tête et regardant le plafond. Ce qu'elle savait de la Lucy DX-7 béta n'était pas vraiment très utile. C'était une arme entrainé depuis sa plus tendre enfance à tuer, possédant trois arcanes de pouvoir... Le reste... Jerry ferma ses yeux, de petit vertige la prit, ce qui était normal, elle se tourna vers le mur à côté de son lit, posant une main sur le bois et faisant machinalemet de petit symbole avec son doigt.

-Je sais pas grand-chose à propos de Lucy DX-7... Je n'ai connu que le corbac, pas vraiment l'arme.

Fermant de nouveau ses yeux et dans un soupire, elle essaya de calmer son esprit qui voguait péniblement à travers de mauvaises pensées, des notes qui s'entremmelaient, des calculs sans queue ni tête et des souvenirs d'un temps passé. Tout ce qu'elle savait de l'arme... C'était qu'elle était humaine.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Recherche mouvementé.   Mer 10 Juin - 14:39

- Vous êtes vraiment une excellente associée.

Attrapant un carnet qu'il avait préparé dans la poche de son pantalon, il emprunta le crayon de la jeune femme pour griffoner rapidement quelques lignes. Gardant uniquement ce qui était important pour qu'il puisse développer ses idées, et surtout les connaissance aquise sur Lucy, il claqua le petit livret et rendit son crayon à la jeune femme. Puis, fermant les yeux dans un soupire, il se tourna légèrement vers elle, l'observant de son regard ambré, et pourtant si sombre...

- Allez vous reposer. Vous avez déjà une bonne dose d'émotion, un peu de sommeil vous fera du bien. Vu le temps qu'il me faut pour me rétablir, ainsi que celui pour la collecte d'info, vous avez largement de dormir. De plus, si ma chère médecin est fatiguée, je deviens inutile.

Faisant ensuite volte face, il commença à s'éloigner, attrapant silencieusement un manteau noir dans ses affaires. Adressant un signe de la main à Jerry sans prendre la peine de se retourner, il allât ouvrire la porte, et s'engagea dans l'entrebaîllement. Ce fut juste avant de la refermer qu'il daigna enfin reprendre la parole.

- Je reviendrais plus tard, ne m'attendez pas.

Refermant doucement la porte, laissant un moment la jeune fille seule, il se rendit tranquillement à l'étage inférieur de la taverne. Passant presque inaperçut dans ces lieux, il se faisait uniquement remarquer par les personnes qui entre-voyaient sa silhouette sombre se mouvoir jusqu'à la porte.
Lorsqu'il arriva enfin dehors, il laissa la morsure froide de la nuit prendre son corps, sous ses vêtements. Se glissa dans une allée sombre, il allât s'adosser à un mur, et remonta lentement sa manche gauche. Son regard se perdit sur ces lignes noires, souvent entremêlée avec le sang rouge qui coulait perpetuellement depuis son dernier abus. Laissant tomber son bras le long de son corps, une fine goutte de sang coula jusqu'à sa main, puis le long de son doigt, avant de perler doucement sur le sol froid...
L'Ombre remit rapidement sa manche en place, et sortit de cette fine allée déserte. Et maintenant...? Déjà, glaner rapidement des informations sur les dernières nouvelles populaire du moment... Ouais, enfin ça, c'était pas son truc... Il préférait laisser ses assassins et espions s'en charger. Attendre alors...? Pas dans son caractère. Se reposer pour récupérer un peu ? Même pas en rêve... S'entraîner ? Trop tôt pour son corps...

Lâchant un soupire, il préféra se perdre dans cette nuit froide et noire, marchant au grès des vents, se laissant guider entre les rues...
Ayant tout de même gardé comme repère l'aura de Jerry, il n'en restait pas moins perdu dans ces pensées. Ce fameux Corbeau blanc comme il l'appelait, que faisait-il en se moment...? Où était-il ? Comment le rejoindre sans ailes...?

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Recherche mouvementé.   Mer 10 Juin - 22:38

Durant la nuit, le corbac était de sorti. Après une dur journée de travail "honnête" elle s'était permise un petit écart à sa tenue. Allant s'engouffrer avec entrain et envie dans son destin macabre et lugubre d'arme. Prenant le premier contrat que sa famille avait sous la main à sa hauteur, elle est partit vers N'Argoss assassiné un haut dignitaire d'une section d'assassinat d'un gang. Ayant finis son acte de barbarie et détruisant avec un immense plaisir toute la section, s'en tirant qu'avec quelques plaies benines et quelques graves, elle était sur un toit, droite, regardant la lune avec un sourire mélancolique. Regardant sa main esanglanté du sang de ses ennemis mélangé au sien, récupérant sur sa langue une goutte de ce précieux mélange elle sourit doucement, refermant sa mains sous ses yeux bruns. Une larme coulant le long de sa joue, comme à chaque fois. Elle reposa son regard sur la lune, fermant ses yeux devant ce doux spectacle qu'elle aimait tant. A sa ceinture, plusieurs armes et une épée dont la lame avait été laver grossièrement. Le corbeau s'assit sur le toit de la maison ou elle était, soupirant avant d'entendre quelqu'un arriver prés d'elle, lui jetant une seringue du précieux mélange qu'elle devait prendre toute les douze heures. Sans ça, ses arcanes dévorerait son corps et ce serait la mort inévitable. Maintenant, il fallait obéir ou mourir. Rien d'autre.

Le sang du corbeau gouttait sur le toit puis sur le sol, laissant une petite flaque tandis que la jeune femme s'enfonçait dans la nuque un cocktail explosif de drogue lui permettant de se regénérer en un temps record et de pouvoir contenir son pouvoir en son corps. La jeune femme rendit la seringue vide, la personne la salua, laissant ses cheveux vert s'éclairé d'un faible rayon lunaire avant de s'adresser à l'arme.

-On t'attend à l'heure demain.
-J'y serait.
-Bonne nuit petite-soeur.

Le silence, Dracos n'enleva pas son regard de la lune, laissant son frère partir sans un dernier regard, la haine l'envahit, mais elle était dans l'impossibilité même de le tuer, blocage du à cette drogue sans doute. L'arme humaine se releva lentement, voyant ses plaies se résorber petit à petit. Elle sauta de toit en toit, traversant N'Argoss vers un bâteau pour rentrer à bringstone, son sang laissant quelques flaques ou tache dans tout N'Argoss. Se posant sur une partie du bâteau, les bras croiser, elle regarda N'Argoss s'éloigner tristement, posant son regard de nouveau sur l'astre de nuit et soupirant doucement, une nouvelle larme traversant sa peau.

-Désolée Jerry... Désolée Archibald.

Laissa-t-elle entendre dans son soupire, fermant ses yeux et s'endormant lentement, sous la surveillance de sa famille qui ne tarda pas à la ramener dans une cabine, l'envelloper dans une couverture et lui coller un garde pour la nuit. Le lendemain, elle se réveillerait, s'habillerait et irait travailler aux services de Roy, comme une fleur, comme si cette nuit de carnage n'avait pas existé. Et dans un sourire charmeur elle s'adresserait à l'homme qui l'emploit.

-Bonjour patron ! Avez-vous bien dormis ? Moi oui, les lits de mon hôtel sont DI-VIN !

Et elle démarrerait une nouvelle journée, dans le seul optique d'approcher le roi des pirates de Bringstone et d'ensuite de le tuer si elle le pouvait. Elle prendrait surement son petit-déjeuner avec son patron et irait avec lui éliminer les ennemis du jour. Un petit train-train qui se répétait jours après jours et plus les jours passait, plus elle se rapprochait de son but et jamais elle ne repensait à cette vie avec Jerry... Du moins, elle chassait ses souvenirs pour ne pas faire de gaffe.

Jerry ne tourna pas la tête quand l'ombre partit, dés qu'il ferma la porte, la grosse voie de Marta, femme de Véric, vient toquer, déposant le repas sur la table et prenant dans ses bras Jerry qui s'était allé à une nouvelle crise de larme. Quelques heures plus tard, elle était sur le lit, recroviller sur elle-même, endormit, les joues rouges portant encore les marques de ses pleures. L'elfe ne se réveillera que le lendemain matin, à l'odeur des délicieux toast grillé avec du beurre et l'odorante et douce odeur de la confiture et d'autres petits mets du matin préparer avec les soins des cuisines pour l'elfette et l'ombre. Se jetant sur la nourriture tel un lion affamer. Elle dévora sa part, lorgnant celle de celui qui partageait la chambre d'a côté mais rejeta avec regret l'idée de lui piquer, filant sous la douche, elle se lava, se changea, attacha ses cheveux soigneusement, prenant un sac en bandouilière et partit faire ses emplettes pour acheter toute une liste d'ingrédient magique et médical qu'il lui fallait. Quand elle revient, ce fut les bras chargé de paquet d'ou sortait une douceâtre odeur de plante. L'elfe claqua la porte du pied, un croissant dans la bouche. Elle posa ses paquets sur la table, termina son croissant avant d'oser voir si l'ombre était debout.

-Êtes-vous debout l'ombre ? Tylius voudrait jeter un oeil à votre état de santé et moi je voudrais commencer les premiers dessins de vos sceaux !

Elle restait dans sa chambre, attendant une réponse et n'osant pas entrer dans celle de l'homme, d'une part par respect et de l'autre par timidité, elle n'était pas comme le corbeau un peu plus... Hem... Dévergonder si on peut dire. Jerry avait aussi ramené la gazette de la citée, ne l'ayant pas encore lu, même pas le plus gros des titres "Carnage signé corbac"... Mais quand cela fut fait, elle lâcha un énorme cri de stupeur et lâcha le journal sur le sol. Poussant violemment la porte de la chambre de l'ombre sans gêne, entrant comme une furie avant de crier.

-Corbac est passé !!! Corbac est passé !!!

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Recherche mouvementé.   Mer 10 Juin - 23:19

- J'ai vu ça. Prenez le temps de lire l'affaire si vous le souhaitez, pour ma part, c'est déjà fait.

Assit dans l'encadrement de la fenêtre de sa chambre, dos contre le rebords le plus prêt de Jerry, le jeune homme n'avait même pas tourné son regard vers elle. Le bout d'un croissant coincé entre les dents, il était immobile, songeur,

- Pendant que vous vous reposiez, j'ai eu le temps de m'ahérer les esprits... Ce matin, cet article faisait les gros titres, et je suis tombé dessus par hasard. J'ai... Disons, emprunter dans des délais non-déterminé cette chère gazette, et je me suis permit de concerver la page de l'article, plus tout ce qui touchait au évenement important actuel... Rien de bien interessant pour le moment.

Il se retourna enfin, posant un regard exténué par la nuit, aux cernes plus accentuées que la veille sur la jeune femme. Arrachant l'angle du croissant pour l'avaler lentement, il lâcha un soupire. Sâchant qu'il n'avait pas touché au plateau apporté par la femme de l'humain, deux évidences ce faisaient à présent... Il n'avait pas dormit, et ce croissant allait être son seul repas.

- J'ai demandé à deux espions du groupe censé faire des recherches sur cette zone de récupérer des effectifs supplémentaire, deux hommes, et d'élargire les recherches sur tout N'agross. De plus, dès que les groupes seront rentré, ils iront surveiller tous les points de venu et de sortie de la cité. Si elle est ici, la râter serait stupide. On doit déjà la localiser.

Fermant doucement ses yeux en se retournant de nouveau pour que son visage sorte du champ de vision de Jerry, le jeune homme glissa son coude droit dans sa paume opposée, plaquant son poing sur sa joue, entrouvrant ses yeux qui se posèrent sur la rue qu'il voyait depuis la fenêtre, pensif.

- Drogue ou pas, le Corbac fait toujours autant de bruit... Manière de procéder de cette famille ou désir inconcient de pouvoir être retrouvé ? Aucune idée, manque d'info et pas envi de chercher à savoir ce qu'elle pense. Cependant, ça nous aide.

Un très fin sourire se dessina au coin de ses lèvres, surement invisible aux yeux de Jerry qui ne devait pas vraiment scrutter ses lèvres. Lâchant un soupire amusé, il rejeta sa tête en arrière, la laissant tomber contre le rebord de la fenêtre ou se trouvait son dos.

- Après une petite période sans nouvelle, le Corbac nous refait un gros coup en plein N'agross, une ville stratégique... Nos chers chasseurs de primes vont se faire une joie de venir sauter sur l'occasion, s'imaginant des tonnes de raison pour venir en espérant avoir la tête du Corbac. Soucit, ils vont y passer. Cependant, si ils se battent contre elle, ils vont l'affaiblir. Si on y ajoute quelques personnes si et là, on peut abaisser les effets des drogues.

Il se releva rapidement, glissa une main dans sa poche, tendant l'autre jusqu'à déposer son doigt sur la table, effleurant le meuble tout en avançant à côté.

- Sur ceux, rien de bien gênant... Une petite émeute écrasée par le Corbac, rien qui ne force sa famille à agir, puisque - tant que le nombre est raisonnable - elle les écrasera et aura de la drogue dans les 12h dans les pires délai.

Se retournant vers Jerry, déposant son regard ambré semblant plus luire d'or à ce moment dans celui de la jeune femme, elle put surement voir son sourire amusé de manipulateur tactitien trôner au coin de ces lèvres.

- Je ne peux pas garantir tout cela sans information, j'imagine juste ce que ferais ce genre de famille en fonction de mon instinct... A présent, imaginons qu'elle se batte sans pose entre 1 et 2h... Et qu'elle ne reprenne de la drogue que sous... 5h, environ. Le combat la fatigue plus vite. Maintenant, imaginez que nous nous arrangions pour que ses drogues soit en faite inefficace... Ainsi, on la garde en surveillance dès que la pseudo-drogue lui a été administré, on l'endors avec un drogue quelconque, et vous la récupérez rapidement.

Lâchant un soupire, il s'arrêta là, reprenant un peu plus calmement.

- N'imaginez pas que cela sera aussi facile... Ce plan est extrêmement compliqué, et sera surement à reprendre par manque d'information. D'abord, il faudrait que mes idées sur cette famille soit juste, et qu'ils osent prendre des risques en imaginant être tranquille à la suite du massacre de combattant. Segundo, il faudrait que tous les chasseurs et pantins que je souhaite droguer attaque en même temps... Pantins ok, chasseur... Pas pratique, faudrait les ralier sous une même coupe... Ensuite, le problème de la drogue à subtiliser... Il faudrait carrement remplacer lcelui qui va lui l'amener... Après, bah... Vous la prenez et vous avez qu'a appuyer sur l'accelérateur de votre moto.

S'immobilisant, il lâcha un soupire, passant une main dans ses cheveux... Trop de faille, trop vague... Il avait besoin des infomations de ses hommes.

- Dès que j'aurais les info, il me restera entre deux et trois jours pour tout mettre en place... Ceci n'est qu'une vague ébauche, un point de départ qui ne sera peut-être même plus là à la fin... Trois jours... Trois jours pour réaliser un tel exploit, hein...?

Finissant dans le silence, il se contenta de retirer les bandages autour de ses avants bras, allant s'assoir sur le lit, obéissant bien sagement à la jeune femme lorsqu'elle déciderait de s'occuper de son cas.

- Désolé de vous faire supporter mes délirs qui sont pour l'instant inutils...

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Recherche mouvementé.   Jeu 11 Juin - 13:07

L'elfette avait écouté en silence les paroles de l'homme et son plan qui parrut suréaliste aux premiers abords, mais Jerry se passe de commentaires, se souvenant avec amertume que c'était le dernier moyen de retrouver Dracos. Elle baissa la tête, regardant ses pieds les poings, serrés, elle sauta sur le journal, dévora le reste de l'article tout en finissant son petit-déjeuner sur un fruit. Après cela, elle tendit le cou pour voir l'ombre entrain de l'attendre pour les dessins et les soins. Jerry se leva, attrapant un tabouret pour s'assoir à côté de lui, prenant le premier bras qu'elle avait à porté, examinant le sceau sous tout ses angles en silence, laissant son gardien sortir et entrer de nouveau dans le corps de l'ombre, se chargeant d'estomper la fatigue, la faim et se chargea des soins à faire en continue.

L'elfette, un carnet sur les genoux, essayait tant bien que mal de représenter correctement le sceau avec les techniques que lui avait apprise son père brièvement. Après quelques minutes elle reposa le bras prés de l'ombre, finissant son croquis. La jeune femme soupira, rejetant la tête en arrière quelques minutes, passant en revue toute les notes de son père avant d'en réciter une.

-La famille maniak est basé sur un système comme dans une grosse société, il y a un patron qui gère l'ensemble des sections de son entreprise qu'on appelle Patriarche ou Matriarche en fonction de son sexe. Juste en-dessous de lui se trouve généralement les membres de sa famille ou des personnes de hautes confiances pour patronner et diriger les grandes sections de la famille. A ma connaissance j'en ai compté six, la section des assassinats regroupant les mercenaires engagé et tout les contrats que la famille donnera à faire pour éliminer des concurrents potentiel. La section de surveillance qui est la plus dévelloper, elle regroupe l'espionnage et la surveillance de certains membres ou de certaines armes. La section de communication qui sert aussi à consolider ou créer des relations entre les divers royaumes et à assurer une communication entre les divers agents ou les divers sections. La section du laboratoire qui siège au château de la famille. La section du commerce et trafique, arme et drogue étant aussi un moyen de faire de l'argent et enfin la section d'expérimentation qui n'est pas la plus mise en avant avec celle du laboratoire et receuillir des informations est délicat.

Jerry marqua un temps, essayant de se souvenir de la suite, reprenant son souffle, les yeux rivés vers le plafond, elle croisa les jambes avant de reprendre en fermant les yeux, se concentrant.

-Hydrinus Maniak se charge de la section de surveillance et de communication, Dracillia Maniak se charge des sections d'expérimentation et du laboratoire, Nagi Maniak se charge de la section des assassinats et enfin Trüs Polvigue se charge de la section du commerce et trafique en tout genre. Dracos étant considéré comme une arme, elle est utilisé comme tel et elle se charge des plus gros coups de la famille ou des infiltrations. Personnalisé dans les carnages de masse elle peut assurer un front à elle seule. On peut en déduire qu'elle se charge d'une section "fantôme" la section des meurtres en série et des carnages.

L'elfette expira lentement, posant son regard sur l'ombre avant de revenir à son croquis, griffonant déjà des notes en fronçant les sourcils un peu plus à chaque trait. Elle soupira longuement avant de prendre l'autre bras et une autre page, représentant à un nouveau le sceau avec un rapide détails du bras pour son positionnement. S'adressant vaguement à l'homme en même temps.

-C'est tout ce que je sais, mon père en savait plus mais il n'a jamais eut le temps de finir ses notes sur la famille Maniak. D'un point de vue personnel, si ce carnage n'a aucun lien de prés ou de loin avec la famille Maniak, elle n'y est pas mêlé et on peut en déduire que c'est le corbac qui a voulu se défoulé un peu. Sous l'effet des drogues tuer la démange quasiment tout le temps et comme c'est le premier acte du corbac depuis qu'on est arrivé, peut-être que la famille a posé des restrictions sur ses meurtres en imaginant que quelqu'un essayerait de la retrouver... M'enfin...

Jerry lâcha l'autre bras de l'homme, terminant son croquis avant de se lever, se dirigeant vers sa chambre, elle s'assit calmement et sortit quelques boîtes de substance visqueuse qu'elle avait acheté, elle sortit aussi plusieurs plantes séché et bien d'autres choses comme plusieurs poudres de couleur différentes pour confectionner des médicaments et bien d'autres choses. Elle enleva le couvercle d'un pot d'un des liquides visqueux qui avait une couleur bleu pâle. Elle en prit un peau sur un doigt, passant le liquide sur ses deux dessins détaché de son carnet, les traits noirs s'illuminèrent, avant de virer au rouge. L'elfe, pensive, tourna la tête vers l'homme, croisant les bras. Elle prit lentement le dossier médical de l'homme qu'il fallait encore complété, elle griffona rapidement quelques mots, relisant ses notes avant de reposer son regard sur l'homme.

-Vos sceaux... Qui les vous les a posé ?

***


A Bringstone, dans le bureau du patron de la section secrétariat du roi des pirates, Dracos était assise sur le bureau, ses jambes croisées, un carnet dans les mains et elle écrivait de son écriture allongé et applatit les notes que lui dictaient Roy. Après quelques minutes, quelqu'un toca, Roy arrêta de dicter et Dracos se leva ouvrant la porte pour tomber sur une personne qui murmura à son oreille quelques mots tandis que Roy essayait d'apercevoir qui c'était.

-Sur le toit dans vingt secondes, je viens de la part de votre frère, il vous attend.

L'arme humaine hocha brièvement la tête avant de parler à voie haute, trompant de nouveau la méfiance de son patron un peu débile sur les bords elle devait l'avouer... Pas fut fut mais toujours utile pour le moment.

-Oui j'arrive tout de suite ! On se retrouve au café d'en bas ! Bye bye Nosift !

Elle ferma la porte, souriante, se dirigeant vers son patron, posant son carnet sur un coin de bureau avant de s'approcher de roy, un fin sourire peins sur ses lèvres. Après un rapide coup d'oeil à l'horloge du bureau son patron la regarda d'un mauvais oeil.

-Qui était-ce ?
-Un ami du bureau qui souhaite m'offrir un café, je peut ?

Et le pirate ne se douta de rien, souriant simplement, passant quelques doigts baladeur sur les jambes à nue de la belle avant d'hocher la tête et de la regarder partir avec un sourire et un regard gourmand et remplit de mauvaise idée pervertit jusqu'a la moelle !

Une fois dehors, le corbeau disparut hors des regards de ses collègues, réapparaissant le visage plus que sérieux sur le toit, en équilibre parfait. Elle fixa son frère qui la dévisagea un moment avant de s'adresser à elle de manière sèche et ferme.

-On te cherche petite-soeur.

Hydrinus claque des doigts, croisant ensuite ses bras. Deux corps de deux espions pas de la famille furent balançé au pied du corbeau qui les regarda d'un air méprisant avant de revenir sur son frère. Elle marcha entre les deux cadavres s'avançant vers son frère pour lui faire face avec une certaine haine dans le regard.

-On me cherche ?
-Oui, on te cherche. Nos assassins sont entrains de traquer ses espions qui ont investit à peu prés tout N'Argoss. Tu as laissé d'énormes traces de sang sur la scène du carnage, on ne peut pas prendre de risque aussi gros et j'ai ordonné l'ordre d'exterminner jusqu'au dernier ses espions qui viennent d'une autre famille. Désormais, N'Argoss est une ville ou tu ne plus mettre les pieds pour tes petits jeux.

Hydrinus décroisa ses bras, il passa une main dans les cheveux de sa soeur, se penchant légèrement vers elle, prenant une mèche de ses cheveux bruns, déposant un faible baiser sur cette mèche avant de lever le regard vers le sien, et dans un sourire narquois et un regard sadique il prononça encore quelques mots.

-Fais plus attention petite-soeur. S'il te plaît.

Le semi-dragon disparut dans un souffle de fumé tandis que le Corbac regarda le ciel avant de poser son regard sur les deux corps des deux espions malchanceux d'être tomber sur son grand-frère. D'un claquement de doigts, les deux deux corps cramèrent et dégagèrent une désagréable odeur de chair et de vêtement synthétique brûlé. Les yeux bruns de Dracos se posèrent sur la ville de Bringstone avant de croiser les bras, s'avançant jusqu'aux bords du toit et fixa la mer et au loin, la pointe du clocher de N'Argoss.

-Ainsi on me cherche...

Un sourire sadique déforma le visage de la jeune femme qui disparut de nouveau, lâchant quelques mots au vent, adresser à ceux qui la cherchaient.

-... Alors essayer de m'attraper !

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
L'Ombre
.: Jouet de la Fondatrice:.

.: Jouet de la Fondatrice:.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 521
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2008

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Recherche mouvementé.   Jeu 11 Juin - 21:33

- Eleonora Datenshi. Vous ne devez pas connaître... Autrefois reconnue dans son domaine - la création et pose de sceaux plus que complexes - toute trace de son existance on était effacée dès qu'elle a mit ses talents au service de sa famille.

Sans vraiment vouloir rester sur ce sujet, il détourna son regard, songeur... Un léger coup de vent. Il tourna doucement sa tête sur la droite, observant le corps agenouillés sans bruit d'un de ses hommes...
Les mauvaises nouvelles arrivaient.

- Tous l'escadron est mort. Les Maniak de la ville, ceux du château, et un autre mercenaire. Je suis le seul survivant.

- Je vois. Dans ce cas, mon plan est à oublié, et nous n'avons plus de moyen d'assurer notre fuite. Retournez au château.

- Bien.

- ... Des assassins et espions, hein ? Ils osent se prétendre être ça... Ils me sont inutiles à présent. Ils manquent de capacités. Comment les Datenshi ont-ils puent tenir avec des hommes si incompétent... Ce faire tuer dans ce jeu d'enfant, où ils ne devaient même pas sortir les armes où piéger, ils n'auraient même pas du se faire attraper. Enfin...

Refermant ses yeux dans un soupire plus qu'agacé, le jeune homme ferma lentement ses yeux, et reposa son regard sur Jerry.

- Oubliez mes bêtises. Je vous laisse trouver un truc, je chercherais de mon côté, mais avec un personnel si incompétent...

Lâchant un soupire, il se releva, et sortit lentement de la chambre. Masquant rapidement ses avant-bras sous ses manches, il ne prit pas la peine de s'adresser à Jerry avant de refermer la porte.
Allant chercher sa moto, il lui fallut à peine une poignée de minutes pour être en train de démarrer le moteur pour filer sur la route et les chemins, ses pensés le dominant...
Si ses espions étaient incapables et inutils, il ne pouvait absolument rien faire, et devrait se plier aux idées de Jerry, quelque soit les siennent... Il fit difficilement une croix sur son plan précédant, dont il avait pourtant les bases à la réalisation.

Un taverne, une fausse annonce, rameuter les chasseurs de prime et le Corbac, remplacer l'assassin... Un vrai jeu d'enfant si on le prenait ainsi. Mais non. Ce n'était plus la peine, car par la suite, la présence des assassins étaient trop importante. Accélérant sans y faire attention, ses yeux en amandes étaient bien songeur, alors que son bolide dévorait la route. Accélérant sans fin, allant le plus vite possible, il savait que les idées ne lui viendraient plus pour le moment...
Cette perte si rapide de son plan l'avait quelque peu bloqué. Il réalisait que ses idées étaient trop simplistes, qu'elles étaient brisées en un instant.

Mais, malgré tout ça, il ne démoralisait pas encore... Jerry trouverait bien un truc, il le ferait, et tout serait réglé.

_________________
My only friend is my pain...
~ Laisse moi mourir dans mon royaume de solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Recherche mouvementé.   Ven 12 Juin - 18:50

Personne ne se doutait... Au moment ou on baissait les bras sur la recherche de Dracos maniak. Qu'elle vivait en ce moment, ses derniers instants dans son corps actuel et en étant toujours une semi-dragonne. La jeune femme était sur le balcon du dernier étage de la tour de Bringstone, derrière elle, des assassins de la famille maniak et dans l'ombre, un certain Hydrinus Maniak son frère. Dracos tourna la tête vers lui, fronçant les sourcils en voyant les armes des assassins pointer sur elle. Décroisant les bras, elle posa une main sur la rambarde par précautions.

Un cliquetis retentit, et des chaînes vinrent enchaîner les membres de l'arme humaine qui tenta de les enlever, les chaînes se tirèrent au maximum, écartelant sauvagement l'arme humaine. Dans un cri de douleur qui traversa les mers, la jeune femme tomba sur le sol, inerte. Du sang coulant lentement de sa bouche, ses yeux encore ouverts.

Les yeux bruns du Maniak se posa sur le tronc de sa soeur avant de tourner les talons, sa cape voletant derrière lui. Il fit quelques pas, s'arrêtant et ordonnant à ses hommes.

-... Remetter le corps à Silvius Gossgi, le Nékos noir de la ressurection.
-Les ordres n'étaient pas de...
-Les ordres c'est moi qui les donne.
-Bien monsieur.

Les assassins prirent le corps et les restes détaché des membres, disparaissant pour allez en territoire Nékos, déposant le tout chez un nékos noir avec un mot de la famille maniak. Sur ce mot, il y avait un nom... Un nom griffoner d'une main inconnu, un nom qui sera le prochain du corbac.

Ce nom... C'est Alvinykiosa.

***

Jerry tomba de sommeil sans se douter que celle après qui elle courait après venait de mourir et de quitter N'Argoss avec l'express pour allez au royaume Nékossien. Quand elle se réveilla, le regard vide, elle baissa les bras sur la recherche de Dracos. Attrapant une feuille de papier, notant un mot à l'adresse de l'ombre et elle laissa quelques baume réparateur. Elle prit une arme qu'avait laissé le corbeau, la mit à l'arrière de son pantalon et sortit simplement. Attrapant une cape qui traînait dans le couloir. Et l'elfe disparut simplement.

Sur ce mot était marqué quelques mots.

Cher Ombre,
Ton médecin n'a aucune idée de comment retrouver le corbac, à l'heure qu'il est, je doute même de sa condition de vie. Je t'ai laissé les notes de mon père sur elle... Je crois que quelque part est dit que son pouvoir dévorait son énergie vital. Si ils ont réunis les trois arcanes dans son corps une nouvelle fois, ils ont du l'éxécuter pour ne pas avoir une bombe humaine a retardement sous la main.
Il est préférable que je trouve une nouvelle raison d'exister plutôt que m'accrocher aux rêves d'avoir de nouveau la protection du corbac.
Je ne sais ni me battre, ni me servir du arme... Je vais donc de ce pas apprendre.
Si un jour tu veux me revoir, rendez-vous à la caserne de l'armé Elfique, dans deux ou trois ans. Je veux te revoir vivant, j'ai pris ton dossier médical. J'étudierais la manière de t'enlever ses sceaux et de soigner ta maladie... Je t'ai laissé un peu du pouvoir de regénération de Tylius dans ses paumades magiques. Il n'y a que trois pots, utilise-les dés que tes sceaux te font mal ou alors que tu as une blessure ouverte. Elles ont un effet immédiat et anesthésiera ta peau.

Utilise-les. C'est un ordre.
Jerry

Quelques minutes plus tard, Jerry était dans l'express direction la citée d'Orgeëls, se faire reconnaître comme médecin et ensuite prendre la direction du royaume Elfique avec sous le bras, sa demande d'entré dans l'armée entant que médecin militaire.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche mouvementé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche mouvementé.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Freesby :: Citée Marchande-
Sauter vers: