AccueilPortailFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Miss Corbac et ses trois facettes : Le corbeau, le chaton, la folie.

Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Miss Corbac et ses trois facettes : Le corbeau, le chaton, la folie.   Ven 12 Juin - 19:37



Nom : Aucun
Prénom : Alvinykiosa
Âge : 20 ans.
Race : Nékos
Métier : Aucun
Nom de métier* : /
Titre de noblesse : /
Nationalisme** : Neutre

Caractère : Alvinykiosa ? Elle ? Elle est facile à vivre, calme, douce, patiente. Curieuse et joueuse. Elle a tout d'un petit chaton tout jeune qui joue avec des pelottes de laines, s'inquiète pour ceux qu'elle aime et s'empresse de museler sa curiosité qu'elle elle la sent mal placé. C'est une fille candide, innocente ne connaissant rien de la noirceur de ce monde et du mauvais côtés des hommes. Elle n'en n'a vu qu'un : celui de son gardien et de son créateur. La jeune femme aime quasiment tout le monde au départ, ne se méfie que rarement. Après un accident de moto, elle a quelques réticances à aller sur ses engins et déteste leurs vrombissements sonore quand ils sont trop prés. Gentille, même si elle ronchonne et grogne souvent quand on abuse un peu de cette gentillesse, elle finira par faire ce que vous lui demandez. La jeune femme est aussi bien attachante qu'elle s'attache vite. N'aimant pas perdre une chose auquel elle tient, elle peut changer rapidement de caractère et redevenir de manière légère le Corbac. Froide dans ce mode et impitoyable, elle laissera le contrôle total à son corps qui, comme des réflexes, se chargera de tuer. La jeune femme n'est donc ni à énerver trop ni à chercher en lui sussurant doucement qu'elle perdra ce quoi elle tient si fort. A vos risques et périles donc...

Physique : Elle est passé du statut de semi-dragonne à celui de Nékos. Comportant toujours un corps fin, élancé et avec des formes là où il faut et ce qu'il faut. La jeune femme possède une chevelure couleur de feu tout comme ses oreilles, ses yeux et sa queue de chat. Son visage comportant des traits fin et légers est encadrer de cheveux long et lisse de temps en temps rebelles qui ne se laissent pas coiffer facilement. Sa chevelure retombe harmonieusement dans son dos et sur ses épaules, sauf quand elle les attaches ce qui est plus fréquent. Contrairement à celui du Corbac, son corps a été "refais" par les soins d'un nécromancien qui a retouché ses codes génétiques, ainsi, son corps ne comporte aucune cicatrice de combat ou autre. Son style vestimentaire ? Court, léger, pratique pour le combat et ne gêne en aucun les vêtements. Elle love les camisoles et tout ce qui est short, adore les ceintures à grosse boucle et les vêtements porté par des gens louches et sadiques.

Lieu de vie : Prés de son gardien, ne voulant pas quitter ses bras.
Equipement :
Gant d’Evrith : Gant enfermant le pouvoir du vide, il est permanant et il s’active véritablement quand Dracos claque des doigts.
Gant d’Akväk : Gant enfermant le pouvoir du feu, il est permanant et il s’active véritablement quand Dracos claque des doigts.
Epée runique d’Esmos : Epée de style elfiques avec des runes gravé dans la lame. La lame possédant une couleur grise légèrement foncé et les runes prennent une couleur rouge vif quand elles s’activent. [ L'épée ]
Besace sans fond : Sac en bandoulière qui peut contenir un maximum d’objet sans se déformer.

Technique : Alvinykiosa ne sait encore aucune technique approprement parlé. Quand elle est en danger son corps réagit toujours instinctivement et se défend en faisant des mouvements que Dracos savait, ses techniques se ne montre que sous cette perspective.

Animaux de Compagnie : Aucun pour le moment.


Dernière édition par Miss Corbac le Lun 27 Juil - 1:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Miss Corbac et ses trois facettes : Le corbeau, le chaton, la folie.   Mer 1 Juil - 12:45



Création du Chaton :
C'était un jour comme les autres sur le pays nékos, quelques rayons de soleil matinal caressait le visage d'une Nékos aux oreilles et aux cheveux roux. Son visage endormis depuis deux ans entiers se mouva, se crispant dans une grimace de douleur. Le soleil persista sur ses paupières qui s'ouvrirent lentement, suivit d'un gémissement d'inconfort. Des yeux couleurs feu s'ouvrirent sur le monde à nouveau, sa vue flouté ne permettait à la nékos qui se réveillait après deux ans de sommeil de ne voir que des vagues formes et des taches de couleurs. Petit à petit, la jeune femme pouvait percevoir que les formes devenait de plus en plus définis, les taches de couleurs se mutiplièrent et devinrent de plus en plus petites pour n'être qu'un détails. D'un sursaut, sa main droite bougea faiblement, avec un effort qu'elle pouvait désigner de surhumain, elle essaya de porter sa main à son visage. Essayant d'avoir un autre sens que la vue. Après quelques instants, sa bouche devint pateuse, elle ressentit sa salive dans sa bouche. Ses oreilles ne percurent que le bruit de son coeur qui cognait de nouveau dans sa poitrine.

Les premières palpitation devinrent de plus en plus faible, ses oreilles entendirent le vague chant des oiseaux au loin. Les bruits devinrent de plus en plus net, ses muscles enkilosé par le sommeil trop long devinrent plus léger. La jeune nékos tourna difficilement et d'un mouvement saccader sa tête vers la fenêtre de la pièce ou elle se trouvait. Regardant en silence le ciel et les arbres ainsi que le paysage qu'elle pouvait détailler, tout était encore flou mais plus les minutes passèrent, plus cela devenait de plus en plus net.

Son nez capta une doucoureuse odeur de fleur et de plante, elle tourna la tête un peu plus fluidement vers la gauche, découvrant sur une table recouverte d'un petit napperon un bouquet de fleur fraîche tout juste coupé mise dans un beau vase remplit d'eau. Une petite carte était contre le vase. La femme plissa les yeux, essayant de lire ce qu'il y avait marqué. C'était un petit mot, sur ce mot plié délicatement et posé contre le vase sur la table. Il y avait un nom...

La nékos ouvrit la bouche difficilement, essayant de réveiller ses cordes vocal trop longtemps laissé sans utilisation. Essayant de lire à voie haute ce qui était marqué sur ce petit papier.

-Ah... Al... Alv.. Alvi... Alvin... Alvini... Alvinyk... Alvinykiosa ?!

La jeune femme remit sa tête droite, sentant une gêne sur le haut de sa tête, elle passa une main sur celle-ci, caressant deux prolongement de son crâne couvert d'un pelage doux et court. Qu'est-ce que c'était ? Elle entendit avec précision le frottement de sa main contre ce pelage, la nékos en déduis que c'était ce qui lui permettait d'entendre.

La Nékos se redressa avec difficulté, sentant la douleur la prendre immédiatement au corps, elle se crispa, serra les dents. Sa machoire comportait quatre petite canine plus allongé que la norme, normal pour une Nékos.

Une fois assise sur le lit ou elle était, regardant le creux de sa paume avec intéressement, un petit liquide rouge pourpe était sorti de sa bouche, lui arrachant un gémissement de douleur. La nékos, bougeant ses doigts doucement, fixait ce liquide, laissant un doigt de son autre main réanimer l'étaler sur ses bandages. Le liquide suivit le mouvement de son doigt. La femme le porta à ses lèvres, le léchant doucement. Elle eut un goût métallique désagréable en bouche après ça, plaquant une nouvelle fois sa main contre ses lèvres, crachant de nouveau un peu de son sang. La femme resta un moment, observant le liquide qui s'infiltrait sous ses bandages.

Remarquant enfin les bandes blanches qui parcourait sa main sauf le bout de ses doigts, elle enleva doucement la couverture qui recouvrait son corps. Parcourant de son regard de feu son corps entièrement bandé. Des pieds jusqu'au cou. Tout était parcourut de ses bandes blanches, parfois, une ou deux taches de ce liquide rouge intriguant était sur la bande blanche. La jeune nékos parcoura du doigt les bandes le long de son corps, sentant une étrange sensation, elle sentait la texture des bandes. Regardant de nouveau ses mains avec curiosité, elle les referma, pensive.

Une porte s'ouvrit, un vieux Nékos apparut et s'avança vers la jeune Nékos, souriant doucement, rassurant. Il posa une main sur la tête de la jeune femme, ébouriffant doucement ses cheveux et caressant ses oreilles. Il tira un tabouret, s'assit dessus, passant sa canne sous son menton et il observa la jeune femme bandé et enfin réveillé. Son regard attendrit s'accentua encore un peu lorsque les yeux de la Nékos se posa sur lui. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais seul un miaulement en sortit. Surprise, elle posa deux doigts sur ses lèvres, regardant le sol et détaillant le nékos devant elle. Lorsque que son regard se posa de nouveau dans celui d'émeraude du vieux Nékos, celui-ci sourit de plus belle.

-Miaw ?
-Bonjour Alvinykiosa... Tu es magnifique. Je suis Silvius Gossgi, celui qui t'a permit de revivre.
-Miaw ? Miaw ?!
-Ne t'énerve pas, et repose-toi, ton corps est encore frêle et ton esprit engourdis.

La voie de Silvius était faible et Alvinykiosa, elle en déduit que c'était son nom, lâcha un faible miaulement en le voyant reprendre son souffle plusieurs fois. Son corps semblait fatigué, les traits de son visage témoignait de l'âge qui était passé et rien qu'a la pâleur de sa peau, Alvinykiosa pouvait savoir qu'il allait bientôt mourir. La jeune nékos posa une main sur la tête du vieux Nékos, souriant doucement. Miaulement de nouveau.

Deux semaines plus tard, Alvinykiosa était debout face au vieux Nékos, sa santé semblait empirer de jour en jour, de minute en minute aux yeux de la jeune femme. Le Nékos passait ses mains sur le ventre de la femme, envoyant son énergie vital pour terminer son travail. Un nouveau corps pour une ancienne mercenaire de renom, écarteler par sa propre famille juste après l'avoir servit corps et âmes, juste après lui avoir servit d'arme. Le vieux nékos avait appris la parole à la jeune femme, ainsi que quelques gestes du quotidien important. Les bases, l'éducation et le langage. En deux semaines Alvinykiosa pouvait vivre en société... Mais derrière le masque de cette nékos dont le corps n'était pas inconnu, exepté la couleur de ses cheveux changé en un roux de feux, ses yeux de même couleur et ses pupilles de chats sans compter ses oreilles et sa queue, elle était le célèbre Corbac. La défunte Dracos Maniak, la légendaire et rechercher Lucu DX-7 béta.

Silvius demanda à la Nékos de se rhabiller, les soins étaient finis. Alvinykiosa n'avait plus que quelques bandages sur ses avant-bras et sur ses mains. Le reste avait été enlever. Elle enfila un débardeur sans manche qui coupait juste avant son nombril et un pantalon en jean un peu déchiré taillé un peu large pour la jeune femme mais le pantalon tenait tout de même. Les yeux de feu d'Alvinykiosa se posèrent dans le regard fatigué et exténué de celui qui lui avait redonné vie et scellé en elle son ancienne personnalité et son ancienne existence et sceller dans le symbole du camp d'esclave d'AshVritt - qui était toujours juste en-dessous de sa nuque - ses trois arcanes endormis.

-Silvius ? Tu vas bien ?

N'ayant aucune réponse que le souffle de plus en plus saccader et de plus en plus bruyant de celui qu'elle considérait comme son maître, elle s'approcha rapidement de celui-ci, se baissant légèrement pour voir le visage crisper dans la douleur de Silvius. Ses pupilles grossirent violemment, tandis que la jeune Nékos tout juste réveiller faisait sa première connaissance avec la mort. Silvius tomba lourdement sur le sol, une main sur le coeur. Dans un dernier souffle, il prononça quelques mots à la Nékos qui était à côté de lui à genoux, ne sachant pas quoi faire, les mains crispé, le corps paralysé et le regard figé dans la stupeur.

-Alvi...Nykiosa...
-Silvius ! Silvius ! Silviuuuuuuus !!

Les yeux de Silvius se fermèrent lentement, et son visage se déforma dans une expression de bonheur. Il avait donné sa vie pour cette Nékos, lui qui a 27 ans pouvait avoir un bel avenir, en deux ans, il avait donné 50 ans de sa vie et plus de 80% de son énergie vital pour réveiller cette belle enfant dans un corps de Nékos créer de toute pièce.

Ce qu'elle ne savait pas, et ce qu'elle ne saurait jamais, c'est que tout ceci avait été demandé et ordonné par son grand-frère. Celui même qui n'avait jamais hésité à l'utiliser comme une arme vivante.

Prenant dans ses bras son maître, Alvinykiosa pleura en silence, laissant ses larmes parcourir ses joues chaudes. A l'intérieur de son être, son coeur se serra, ce fut sa première rencontre avec la douleur externe. Dans un miaulement de douleur, la jeune Nékos resta ainsi longuemment.

Au coucher de soleil, le visage et les vêtements immaculé de terre, elle avait enterré son maître dans une tombe faîte de ses mains. La Nékos planta la pelle dans le sol, son regard de feu se posant sur ses mains pleine de terre et de cloque et de rougeur qui l'a faisait souffrir. Mais cette douleur ne rivalisait en rien avec celle de perdre un être chère. Alvinykiosa serra ses poings, pleurant de nouveau, serrant ses dents et pleurant en silence comme à son habitude, ne s'autorisant pas un gémissement de douleur, rien, aucun bruit de sortit de cet être qui souffrait pour la première fois de l'intérieur.

La jeune Nékos prit ses affaires, un sac sur le dos, elle ne trouva pas d'arme, juste un vieux fusil à pompe un peu encrassé et une épée dans un fourreau qu'elle prit à la main. Après un dernier regard à cette maison ou elle avait ouvert pour la première fois les yeux. La jeune nékos s'en alla, prenant la direction de la grande citée Nékossienne, chercher des réponses a une question existenciel qu'elle s'était posé une fois ses yeux ouverts et qu'elle posa au vent en ce début de nuit, les yeux rivé vers la lune qui saluait son départ.

-Qui suis-je vraiment ?

Car oui, elle n'avait jamais trouvé une preuve de son existence.

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Miss Corbac et ses trois facettes : Le corbeau, le chaton, la folie.   Lun 27 Juil - 2:22



Nom : Maniak
Prénom : Dracos
Race : Semi-dragonne
Métier : Mercenaire
Nom de métier* : Le Corbac
Titre de noblesse : Héritière de la famille Maniak
Nationalisme** : Neutre tirant sur le corrompus. Sa famille l'a délaissé, son pays l'a oublié, pourquoi aurait-elle une pensée pour eux ?

Caractère :
Physique :

Un passé sombre est nécessaire pour avoir un tel plumage de ténèbres :

Dracos Maniak, ce nom fut maudit par celle qui le porta. Pourtant, au commencement, tout était indiqué qu'elle deviendrait une noble Maniak comme ses pairs de la lignée purs. Une semi-dragonne de pur souche, à la chevelure de feux, aux yeurs bruns profonds et aux résistances magiques et aux drogues plus qu'élever. Elle était tout ce que la famille aurait put espérer pour ses essais pour faire naître la première arme humaine de confection Maniak. Mais jusqu'a lors, seul le projet Arma semblait aboutir à un résultat quasiment parfait. Cet enfant était bénis par tout les membres de seconde ligné corrompus par ce désir de confectionner leurs premières armes humaines. Mais un homme puis une femme se dressa entre eux et les descendants de la ligné pur ayant tout 4 les mêmes particularités que la jeune dernière : Silvius Maniak et Helldressina Maniak. Les parents et maîtres de cette puissante famille. La seconde ligné fit profile bas, continuant son rôle bien sagemment.

Helldressina Maniak était une magnifique femme, assassin de renom connu sous le nom d'Hell'Ilian l'épée rousse, la femme s'était épris du sombre mercenaire Le Devil Arch qu'elle avait rencontré un beau jour sur un même contrat. Les deux êtres avaient fondé foyer, et Helldressina avait continué la grande ligné des Maniaks. Donnant à ses filles sa beauté légendaire et sans faille et à son unique fils, son adresse au tir et à l'épée. Helldressina et Silvius était un couple de mercenaire/assassin le plus redouté dans le métier à son époque, si ce n'est qu'un certain Bjorn Wil'Ayard continuait d'avoir la place du maître parmis les maîtres. Silvius était un mage de renoms, utilisant la magie des sceaux et des éléments avec qui ils avaient tissé énormément de lien. Il offrit à chacun de ses enfants ses liens particulier pour avoir toujours au moins deux éléments à leurs rescousses en ca de force majeur.Il éduqua chacun de ses enfants à sa vision du monde, leurs inculquant avec fermeté une éducation exemplaire. Ce fut ainsi, que les deux aînés : Hydrinus et Dracillia Maniak devinrent les deux plus jeunes prodiges de la famille.

Mais lors de la naissance des jumelles; Dracos et Nagi Maniak; Helldressina fut touché par une étrangé maladie rongeant sa raison en contrepartie, elle ne semblait plus touché par le temps et ses effets. Elle semblait immortel, intouchable, mais sombrait dans une folie et dans une fragilité mentale dangeureuse pour son entourage. Ce fut avec une immense tristesse que le Devil Arch enferma sa femme dans une cellule du laboratoire des Maniaks, mettant ainsi à l'abris de leurs propres mères ses descendants. Dracos avait alors 3 ans et demi quand sa mère fut écarter d'elle et du reste de la famille.

A l'aube de ses 4 ans, son père fut appeller au siège de l'alliance à la cité volante. Il dut partir, laissant dans les mains de son frère; Godrich Maniak, sa descendance. Ne se doutant pas une seule seconde de ce qui plânait au-dessus d'eux. Un mal terrible qu'on appellait : L'envie du sommet. C'était humain et ce fut par humaniste qu'on choisit Nagi et Dracos pour participer aux tests du mystérieux et effrayant laboratoire familial. L'ombre qui planaît venait d'happer ses deux petites filles, scellant leurs detins avec ceux d'une arme. Dracos fut appeller Lucyy DX-7 béta, et sa soeur Luny DX-7 béta. Deux noms à jamais gravé dans leurs mémoires, deux noms, qui les détruisit. L'une sortira du laboratoire à cause de faiblesse physique, l'autre n'en sortira qu'une fois forger.

La technique était simple, la famille Maniak disposait de nombreuse créature dont la puissance était anormalement grande dans son laboratoire, il suffisait d'extraire cette puissance magique - en tuant l'animal qui la possédait - et de la greffer sur un nouveau corps. C'était tout simple en pratique mais en théorie c'était bien plus compliqué. Le poid, la taille, la couleur de peau, des yeux, la résistance magique, le groupe sanguins, la résistance physique, la composition des os et enfin l'âge était des critères cruciaux pour la réussite d'une greffe complète. La famille avait déduis, suite à de nombreux essais ratés - 2 458 pour être exacte - que les semi-dragons de sexe féminin, peau blanche, groupe sanguins AB+, yeux bruns, résistance magique forte et physique faible d'un poid n'exédant pas les 65 kilos et devant être supérieur à 34k,430g à ascendance semi-dragonne avec le père cheveux bruns et yeux cyan était le meilleur spécimen qu'on pouvait espérer. Du haut de ses 4 ans, Dracos et Nagi représentait les deux futur-spécimen de choix. Ce fut donc ses deux demoiselles qui partirent vers les tréfons du laboratoire, subissant entrainement sur-humain sur entrainement. On préparait leurs corps, muselant leurs essences magiques pour qu'elle reste la plus pur qui soit. On les préparait au grand jour... A recevoir la puissance du seul hécatonquire que la famille disposait.

Lieu de vie : Ici, là, elle vit dans les nuits, dans les cauchemars, dans le sang et les entrailles. Elle vit dans le métal de ses épées, dans le feu de ses flammes dans la souffrance des âmes. Elle vit là où elle doit vivre, prés de vous pour vous tuez, loin pour vous protégez.
Equipement : Gant d’Evrith : Gant enfermant le pouvoir du vide, il est permanant et il s’active véritablement quand Dracos claque des doigts.
Gant d’Akväk : Gant enfermant le pouvoir du feu, il est permanant et il s’active véritablement quand Dracos claque des doigts.
Epée runique d’Esmos : Epée de style elfiques avec des runes gravé dans la lame. La lame possédant une couleur grise légèrement foncé et les runes prennent une couleur rouge vif quand elles s’activent. [ L'épée ]
Besace sans fond : Sac en bandoulière qui peut contenir un maximum d’objet sans se déformer.
Bingo Book des mercenaires les plus primés, se met à jour seul.
Clef de la Dred Drag, moto du HCM customisé par les soins de Jerry.
2 Dagues caché au niveau des cuisses de la belle.
2 Sceaux explosifs caché dans les pieds de Dracos.
Collier ou pendouille l’anneau de son maître toujours à son cou.
Technique :

Animaux de Compagnie :

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Miss Corbac
.: Fondatrice Barjot:.

.: Fondatrice Barjot:.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10558
Age : 23
Date d'inscription : 09/03/2007

FICHE PERSONNAGE
Relations :
Equipement:
Techniques:

MessageSujet: Re: Miss Corbac et ses trois facettes : Le corbeau, le chaton, la folie.   Lun 27 Juil - 2:26



/ Réservé pour la Folie ~ \

_________________
« Que les dieux vous protège, mes frères dragons. Que les dieux vous pourchasse, adversaire des autres races. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fly-gunnette.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Miss Corbac et ses trois facettes : Le corbeau, le chaton, la folie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Miss Corbac et ses trois facettes : Le corbeau, le chaton, la folie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Trois Mousquetaires
» Les 7 facettes de L'oracle
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Freesby :: Archives du dormeur-
Sauter vers: